Ré­duire la consom­ma­tion d’eau po­table

Vau­dreuil-do­rion

L'Etoile - - LES ENDROITS RECOMMANDÉS - (S.R.)

À l’ap­proche de l’été, la Ville de Vau­dreuil-Do­rion rap­pelle à ses ci­toyens qu’il est es­sen­tiel de consom­mer l’eau po­table de fa­çon res­pon­sable.

Pour évi­ter que la Ville soit dans l’obli­ga­tion de dé­cré­ter une in­ter­dic­tion d’ar­ro­sage à la suite d’une sur­con­som­ma­tion, la col­la­bo­ra­tion de la po­pu­la­tion est es­sen­tielle. Les Ca­na­diens fi­gurent par­mi les plus grands consom­ma­teurs d’eau au monde. Les ex­perts es­timent que nous gas­pillons la moi­tié de l’eau que nous uti­li­sons.

L’été seule­ment, l’ar­ro­sage des pe­louses peut re­pré­sen­ter jus­qu’à 50 % de la consom­ma­tion d’eau po­table ré­si­den­tielle.

En ap­pli­quant le prin­cipe de l’uti­li­sa­tion ra­tion­nelle de l’eau, les 4R, soit ré­duire, ré­pa­rer, rem­pla­cer et réuti­li­ser, les fa­milles éco­no­misent des di­zaines de mil­liers de litres d’eau an­nuel­le­ment.

Pour ré­duire sa consom­ma­tion de l’eau, il est no­tam­ment pos­sible de trai­ter l’eau de la pis­cine plu­tôt que de la rem­pla­cer et d’uti­li­ser un ba­lai plu­tôt que le boyau pour net­toyer en­trées, ter­rasses et al­lées d’ac­cès. Il est aus­si re­com­man­dé d’orien­ter les gi­cleurs de fa­çon à évi­ter d’ar­ro­ser les sur­faces qui n’en ont pas be­soin et d’évi­ter d’ar­ro­ser en plein jour, lors­qu’il fait chaud et qu’il vente.

Ré­pa­rer les boyaux d’ar­ro­sage per­cés, les connexions et les toiles de pis­cines per­met aus­si de pré­ve­nir le gas­pillage d’eau.

En outre, ajou­ter au ga­zon des se­mences di­ver­si­fiées et ré­sis­tantes à la sé­che­resse, ain­si que de fines couches de com­post, per­met d’aug­men­ter la ca­pa­ci­té de ré­ten­tion d’eau du sol. Comme les vi­vaces consomment moins d’eau que les an­nuelles, leur plan­ta­tion est pri­vi­lé­giée.

La Ville rap­pelle qu’elle sub­ven­tionne l’achat de ba­rils ré­cu­pé­ra­teurs d’eau de pluie.

Le rè­gle­ment sur l’uti­li­sa­tion ex­té­rieure de l’eau po­table vise la ges­tion ef­fi­cace de l’uti­li­sa­tion de l’eau de l’aque­duc mu­ni­ci­pal. Il im­porte de res­pec­ter ce rè­gle­ment : des ins­pec­tions sont ef­fec­tuées sur une base quo­ti­dienne, et les contre­ve­nants sont pas­sibles d’une amende de 150 $, ex­cluant les frais ju­ri­diques.

Pour ob­te­nir plus d’in­for­ma­tion sur l’éco­no­mie d’eau po­table, les ci­toyens peuvent com­mu­ni­quer avec la Ligne verte au 450 424-8578.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.