Eu­gène Cha­plin à Vau­dreuil-do­rion

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (S.L.)

La fièvre du cirque gagne peu à peu Vau­dreuil-Do­rion avec l’ar­ri­vée des in­vi­tés d’hon­neur de la hui­tième édi­tion du Fes­ti­val de cirque Vau­dreuil-Do­rion. Le pres­ti­gieux porte-pa­role Eu­gène Cha­plin parle avec en­thou­siasme de sa par­ti­ci­pa­tion aux fes­ti­vi­tés.

Di­manche, un avion en pro­ve­nance de la Suisse at­ter­ris­sait à l’aé­ro­port Pierre-El­liott-Tru­deau, à son bord Eu­gène Cha­plin, fils de Char­lie Cha­plin. Di­rec­tion : Vau­dreuil-Do­rion.

C’est au cours d’un voyage en Suisse qui prit des al­lures de quête de la dé­cou­verte du non moins lé­gen­daire clown Grock que Yan­nick Gos­se­lin, pré­sident du Fes­ti­val de cirque Vau­dreuil-Do­rion, a eu vent d’Eu­gène Cha­plin et de sa vé­ri­table pas­sion pour l’uni­vers du cirque. De fil en ai­guille, un lien s’est tis­sé entre les deux hommes, et Eu­gène Cha­plin a ac­cep­té de de­ve­nir porte-pa­role du fes­ti­val.

« Ça me fait plai­sir. C’est un peu une mis­sion pour moi, de pro­mou­voir le cirque. Je suis très heu­reux de par­ti­ci­per à un tel fes­ti­val », ex­plique Eu­gène Cha­plin.

Cha­plin au fes­ti­val

En­plus d’agir com­me­porte-pa­role, Eu­gène Cha­plin siè­ge­ra au ju­ry de la com­pé­ti­tion in­ter­na­tio­nale. Ce­lui qui a as­sis­té à de nom- breux spec­tacles à titre d’ob­ser­va­teur ou de met­teur en scène de­vra tro­quer son oeil ad­mi­ra­teur pour ce­lui de juge.

« Si le nu­mé­ro se dis­tingue par sa beau­té et l’émo­tion qu’il dé­gage, c’est un nu­mé­ro réus­si. La tech­nique est aus­si im­por­tante », ex­plique-t-il.

De père en fils

Por­ter le nom de Cha­plin n’est pas ba­nal. Le lien qui unit Eu­gène et son père est in­évi­table. Sa pas­sion pour le cirque lui vient d’ailleurs de lui : « Mon père ado­rait le cirque. Il fai­sait aus­si de l’acro­ba­tie et de la jon­gle­rie. J’al­lais sou­vent au cirque avec mes pa­rents. J’ai tou­jours ai­mé ça. »

Dans un fran­çais im­pec­cable, de sa voix calme, il pousse la ré­flexion sur l’hé­ri­tage de son père : « Mon père était un hu­ma­niste; il n’a ja­mais chan­gé d’idéal. Mes frères, mes soeurs et moi-même avons hé­ri­té de ça. C’est im­por­tant pour moi, de per­pé­tuer sa mé­moire. Oui, il y a ses films et son oeuvre, mais aus­si sa pen­sée. Il avait plu­sieurs fa­cettes », conclut-il.

Ren­dez-vous sur Vau­dreuil-Sou­langes.tv pour un re­por­tage sur le lan­ce­ment des fes­ti­vi­tés. Gar­dez l’oeil ou­vert pour une cou­ver­ture ex­clu­sive des cou­lisses de la com­pé­ti­tion in­ter­na­tio­nale dans le jour­nal Pre­mière Édi­tion de sa­me­di et sur Vau­dreuil-Sou­langes.tv.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.