Ap­prendre le lan­gage du rythme

Vi­site d’écoles pri­maires

L'Etoile - - SORTIES WEEK-END - (M.D.)

Le rythme s’est dé­ve­lop­pé de fa­çon si­mi­laire et va­riée dans les dif­fé­rentes cultures du monde en­tier. Voi­là l’ob­jet du der­nier ate­lier de la pro­gram­ma­tion de Mo­zaïk, le prin­temps cultu­rel.

L’ar­tiste Ju­lio Hong a ren­du vi­site à plu­sieurs écoles pri­maires de Vau­dreuilDo­rion afin d’of­frir aux élèves un ate­lier d’une jour­née sur le rythme. Les jeunes ont eu re­cours au mou­ve­ment, à la voix et au rythme pour com­prendre l’im­por­tance de la com­mu­ni­ca­tion. Ils ont par­ti­ci­pé à des exer­cices de conso­li­da­tion de l’es­prit d’équipe et au dé­ve­lop­pe­ment de stra­té­gies pour contrer le har­cè­le­ment, le sexisme et le ra­cisme.

Bien pla­cé pour en par­ler

Né dans une fa­mille mul­tieth­nique (ses grands-pa­rents sont ori­gi­naires de Chine, d’Haï­ti, d’Es­pagne et de Cu­ba), Ju­lio Hong était la per­sonne tout in­di­quée pour pré­sen­ter ces ate­liers aux élèves. Les nom­breuses cultures dans Vau­dreuilDo­rion in­ter­pellent d’ailleurs l’ar­tiste. « Ces en­fants vivent la même chose que moi », ex­plique-t-il.

Dans cha­cun des groupes, il a mon­tré com­ment la marche, les ins­tru­ments de mu­sique, le rythme de vie et le chant va­rient d’une culture à une autre. Les jeunes ont quant à eux in­di­qué sur une carte du monde leur pays d’ori­gine. « Quand on sait d’où on vient, on sait où l’on s’en va », sou­ligne l’ar­tiste.

« Je pense que l’ex­pé­rience du lan­gage du rythme nous a sen­si­bi­li­sés aux dif­fé­rences et a contri­bué par le fait même à l’in­té­gra­tion et à la va­lo­ri­sa­tion des di­verses cultures dans notre ré­gion », si­gnale pour sa part Line Mar­couiller, en­sei­gnante en mu­sique à l’école du Pa­pillon-Bleu.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.