Un lieu d’ins­pi­ra­tion et de créa­tion

L'Etoile - - ACTUALITÉ - MY­RIAM DE­LISLE

Le dé­pu­té de Vau­dreuil et vice-pré­sident de la Com­mis­sion de l’ad­mi­nis­tra­tion pu­blique, Yvon Mar­coux, a an­non­cé hier l’oc­troi d’une sub­ven­tion de 566 500$ pour la restauration de la mai­son Fé­lix-Leclerc.

Ac­cor­dée dans le cadre du pro­gramme Aide aux im­mo­bi­li­sa­tions, cette somme pro­vient du Fonds du pa­tri­moine cultu­rel du Qué­bec. Le coût to­tal du pro­jet est es­ti­mé à 2 M$. Le reste se­ra as­su­mé par la So­cié­té de sau­ve­garde de la mé­moire de Fé­lix Leclerc. La com­mu­nau­té se­ra éga­le­ment in­vi­tée à ap­puyer le pro­jet dans le cadre de la cam­pagne de fi­nan­ce­ment qui se tien­dra cet au­tomne. S’il a fal­lu six ans à la So­cié­té pour acquérir la mai­son, il en au­ra fal­lu six de plus pour ob­te­nir la sub­ven­tion né­ces­saire à la réa­li­sa­tion de ce pro­jet au­da­cieux.

De grands tra­vaux

Par­mi les pro­jets de restauration, le nou­veau site cultu­rel de la mai­son Fé­lixLe­clerc comp­te­ra, outre la restauration du bâ­ti­ment, un amé­na­ge­ment pay­sa­ger, des heures d’ou­ver­ture pour le grand pu­blic, une halte cy­cliste, la re­cons­truc­tion de la forge pour y amé­na­ger un in­cu­ba­teur cultu­rel, l’ajout d’une salle mul­ti­fonc­tion­nelle, la re­cons­truc­tion de la grange pour re­créer le théâtre L’Au­berge des morts su­bites et, en­fin, l’amé­na­ge­ment du sen­tier du p’tit bon­heur.

Lorsque toutes les sommes re­quises au­ront été re­cueillies, la So­cié­té de­vra éta­blir un échéan­cier avec l’ar­chi­tecte. « L’en­ve­loppe extérieure se fe­ra en pre­mier », a in­di­qué Lor­raine Mes­ser, pré­si­dente de la So­cié­té.

Les tra­vaux de restauration per­met­tront de faire re­vivre l’es­prit qui ré­gnait dans l’an­cienne de­meure de Fé­lix Leclerc au mo­ment où il l’ha­bi­tait, soit de 1956 à 1966. En plus de consti­tuer un lieu de mé­moire ou­vert au pu­blic, le site se­ra dé­ve­lop­pé de fa­çon à fa­vo­ri­ser la créa­tion ar­tis­tique.

Pen­dant la sai­son tou­ris­tique, la mai­son ou­vri­ra ses portes aux vi­si­teurs. En de­hors de cette pé­riode, elle se trans­for­me­ra en ré­si­dence d’ar­tistes. Les dif­fé­rentes pièces, la plu­part in­tactes, rap­pel­le­ront l’oeuvre et la vie de Fé­lix.

Va­leur pa­tri­mo­niale

En plus de Fé­lix, le 186, che­min de l’Anse à Vau­dreuil-Do­rion a ac­cueilli plu­sieurs ar­tistes : Jea­nine Sut­to, Jacques Brel, Guy Mauf­fette, Mi­chel Le­grand, Pao­lo Noël et bien plus en­core. Fé­lix au­rait com­po­sé ses plus belles oeuvres ici, à Vau­dreuil-Do­rion, se­lon Yvon Mar­coux.

« C’est une source de grande fier­té pour notre com­mu­nau­té », a-t-il af­fir­mé lors de la confé­rence de presse. Et d’ajou­ter : « Les élus mu­ni­ci­paux ont te­nu un rôle im­por­tant dans la pré­ser­va­tion de l’an­cienne pro­prié­té de Fé­lix Leclerc en ci­tant la mai­son comme mo­nu­ment his­to­rique en 1991 et en consti­tuant les lieux en site du pa­tri­moine en 2006. Grâce à sa nou­velle vo­ca­tion, les ar­tistes et les vi­si­teurs pour­ront s’im­pré­gner des lieux et res­sen­tir ce qui a pu ins­pi­rer le poète, dont la pré­sence dans la ré­gion de­meure au­jourd’hui une source de fier­té pour toute la com­mu­nau­té. »

Un vieux bâ­ti­ment

Construite vers 1880 par la fa­mille De­nis, la mai­son a été agran­die au cours de la pre­mière moi­tié du XXe siècle. Les der­nières ré­no­va­tions ma­jeures re­montent aux an­nées 1950. Des tra­vaux étaient de­ve­nus né­ces­saires non seule­ment dans un sou­ci de pré­ser­va­tion, mais aus­si pour sé­cu­ri­ser les lieux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.