Un ju­ge­ment contre le « mé­pris »

Hei­di Ra­th­jen ap­plau­dit la dé­ci­sion du juge Blan­chard

L'Etoile - - ACTUALITÉ - CH­RIS­TO­PHER C. JACQUES

HO­ri­gi­naire d’Hud­son et étu­diante de la Po­ly­tech­nique lors de la tue­rie du 6 dé­cembre 1989, Hei­di Ra­th­jen était dans l’au­dience lorsque le juge Marc-André Blan­chard de la Cour su­pé­rieure du Qué­bec a ac­cor­dé au Qué­bec le droit de se voir trans­fé­rer les don­nées sur les armes à feu tran­si­gées sur son ter­ri­toire.

ei­di Ra­th­jen est membre fon­da­trice de la Coa­li­tion pour le contrôle des armes, fon­dée à la suite des tristes évé­ne­ments de la Po­ly­tech­nique. Elle se bat ain­si de­puis 22 ans aux cô­tés de vic­times et de té­moins de tue­rie afin de sen­si­bi­li­ser les élus à la né­ces­si­té de mieux contrô­ler le tra­fic des armes à feu. Le ju­ge­ment du juge Blan­chard est, se­lon elle, « une ex­cel­lente nou­velle pour la sé­cu­ri­té pu­blique ».

« J’étais très contente de voir que la Cour su­pé­rieure a re­je­té tous les ar­gu­ments pré­sen­tés par le gou­ver­ne­ment de Ste­phen Har­per, a-t-elle dé­cla­ré. Je ne ca­che­rai pas que des ap­plau­dis­se­ments se sont fait en­tendre lorsque le ju­ge­ment a été confir­mé. »

La mi­li­tante était en­tou­rée de di­vers groupes, de proches de vic­times et de té­moins. La mère d’Anas­ta­sia Re­bec­ca De Sou­sa, étu­diante morte sous les balles d’un ti­reur fou il y a six ans, se ré­jouis­sait que la se­maine qui marque le sixième an­ni­ver­saire de la tue­rie du col­lège Daw­son de Mon­tréal s’amorce par une telle dé­ci­sion.

Mé­pris­to­tal

C’est du moins ce que pense Hei­di Ra­th­jen de l’at­ti­tude du gou­ver­ne­ment ca­na­dien quant à sa vo­lon­té de dé­truire les don­nées du Re­gistre ca­na­dien des armes à feu, re­cueillies de­puis 1995. « Le gou­ver­ne­ment à Ot­ta­wa n’a pas mon­tré de dé­sir d’ar­ri­ver à un com­pro­mis », es­time Hei­di Ra­th­jen. Même si elle se ré­jouit de cette dé­ci­sion, la mi­li­tante est convain­cue que le gou­ver­ne­ment Har­per ré­agi­ra ra­pi­de­ment et por­te­ra le ju­ge­ment en ap­pel. « Par contre, a-t-elle sou­li­gné, le juge Blan­chard a in­ter­dit toute des­truc­tion de don­nées de la part d’Ot­ta­wa avant le ren­du du ju­ge­ment fi­nal par la Cour su­prême. »

Hei­di Ra­th­jen se dit sa­tis­faite de la po­si­tion de la jus­tice qué­bé­coise.

PHOTOTHÈQUE

Le juge Marc-André Blan­chard a in­va­li­dé l’ar­ticle 29 de la Loi mo­di­fiant le Code cri­mi­nel et la Loi sur les armes à feu, qui concernent les don­nées qué­bé­coises.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.