Des ci­toyens en ter­rain glis­sant

Sec­teur Val­lée-cha­line de Saint-la­zare

L'Etoile - - ACTUALITÉ - SI­MON RI­CHARD

Lun­di, plus de 70 ci­toyens ont as­sis­té à la séance d’in­for­ma­tion sur les possibles glis­se­ments de ter­rain dans Val­lée-Cha­line. Plu­sieurs ont an­non­cé leur in­ten­tion d’in­ten­ter un re­cours col­lec­tif contre la Mu­ni­ci­pa­li­té. La zone à risque touche une cen­taine de ré­si­dences.

L’ob­jec­tif de cette séance était de ré­pondre à cer­taines pré­oc­cu­pa­tions des ci­toyens et de pré­ve­nir la désinformation. La Ville avait d’ailleurs convié des in­vi­tés pour trai­ter des possibles glis­se­ments de ter­rain dans ce sec­teur, dont des em­ployés mu­ni­ci­paux. Ghislain Cas­ton­guay, in­gé­nieur ci­vil et char­gé de pro­jets spé­ciaux à la Ville de Saint-La­zare, a trai­té du contexte géo­lo­gique, tan­dis que Gi­nette Roy, di­rec­trice du Ser­vice de l’ur­ba­nisme et de l’en­vi­ron­ne­ment, a pré­sen­té le contexte plus par­ti­cu­lier de Saint-La­zare. Da­niel Boyer, di­rec­teur du Ser­vice de la sé­cu­ri­té pu­blique et du Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die, s’est pen­ché sur le plan d’éva­cua­tion, en plus d’agir comme mo­dé­ra­teur de la pé­riode de ques­tions.

Le di­rec­teur gé­né­ral de Saint-La­zare, Fran­çois Vaillan­court, et la di­rec­trice ad­jointe du Ser­vice de l’ur­ba­nisme, Fran­cine Pa­rent, étaient éga­le­ment pré­sents.

Par ailleurs, Ray­mond Ma­lo, di­rec­teur gé­né­ral ad­joint de la MRC de Vau­dreuilSou­langes, a trai­té du sché­ma d’amé­na­ge­ment tou­chant une sec­tion de Val­léeC­ha­line, dans une zone à risque. Il a in­di­qué que la car­to­gra­phie de 1992 n’avait pas in­clus Val­lée-Cha­line comme sec­teur à risque. Le sec­teur a tou­te­fois été in­clus dans le sché­ma de 2004.

De son cô­té, Cé­dric Mar­ceau, spé­cia­liste en géo­ma­tique, a ex­pli­qué la mé­tho­do­lo­gie uti­li­sée pour iden­ti­fier le sec­teur à risque.

Des re­pré­sen­tants du mi­nis­tère de la Sé­cu­ri­té pu­blique et du mi­nis­tère des Trans­ports ont éga­le­ment as­sis­té à cette séance d’in­for­ma­tion.

De nom­breuses ques­tions

D’em­blée, Ro­bert Gri­mau­do, maire de Saint-La­zare, a invité les ci­toyens à po­ser leurs ques­tions. « Vous êtes ici parce que vous avez des ques­tions et des in­ter­ro­ga­tions. Nous sommes ici pour y ré­pondre, a-t-il dé­cla­ré. Les gens qui peuvent ré­pondre à vos ques­tions sont tous ici. »

Les ci­toyens, dès l’ou­ver­ture de la pé­riode de ques­tions, se sont donc rués sur le mi­cro. Cer­tains s’in­ter­ro­geaient no­tam­ment sur la mé­tho­do­lo­gie em­ployée par la MRC de Vau­dreuilSou­langes pour iden­ti­fier le sec­teur à risque, en plus de se po­ser des ques­tions sur la route à em­prun­ter en cas d’éva­cua­tion. Cette der­nière re­lie la rue Cha­line à la rue Proulx, dans la mu­ni­ci­pa­li­té des Cèdres.

Be­noît Trem­blay, ré­sident de ce sec­teur et can­di­dat à la der­nière élec­tion à la mai­rie, s’est adres­sé aux in­ter­ve­nants sur la ques­tion du dé­ve­lop­pe­ment. Il leur a de­man­dé à quelques re­prises si le plan d’amé­na­ge­ment adop­té en 2008 au­rait au­to­ri­sé un dé­ve­lop­pe­ment comme ce­lui de Val­lée-Cha­line.

« Si au mo­ment de l’achat de ma mai­son en 2004, j’avais su que cette zone de­vien­drait à risque de glis­se­ment de ter­rain, je ne l’au­rais ja­mais ache­tée », a-t-il dé­cla­ré.

Aide fi­nan­cière

À la pé­riode de ques­tions, quelques ci­toyens ont in­ter­ro­gé les in­ter­ve­nants sur la pos­si­bi­li­té de re­ce­voir une aide ou une com­pen­sa­tion fi­nan­cières. Ce fut no­tam­ment le cas de Be­noît Trem­blay : « Ce n’est pas vrai que ces mai­sons ont toutes la va­leur que vous avez dé­ter­mi­née dans l’éva­lua­tion. » Il sou­haite d’ailleurs en­tre­prendre des dé­marches afin de voir ré­duire son avis d’im­po­si­tion.

Paul Car­zo­li

Le nom de l’an­cien maire de SaintLa­zare Paul Car­zo­li a oc­cu­pé une par­tie de la pé­riode de ques­tions alors que Lise Du­bé, une ci­toyenne du quar­tier, a ra­con­té son his­toire. Elle a in­di­qué que, le 4 dé­cembre 2007, le con­seil mu­ni­ci­pal a don­né un avis de mo­tion qu’à une séance ul­té­rieure, le nou­veau rè­gle­ment sur le sché­ma d’amé­na­ge­ment se­rait adop­té. Cette ci­toyenne a ache­té sa mai­son le 17 dé­cembre de Paul Car­zo­li, qui a adop­té le rè­gle­ment sur le sché­ma d’amé­na­ge­ment le 8 jan­vier sui­vant. La ci­toyenne a in­ter­ro­gé la Ville sur sa res­pon­sa­bi­li­té quant à cette si­tua­tion.

Au dire de Fran­çois Vaillan­court, la Ville ne se pro­nonce pas dans ce dos­sier puis­qu’il s’agit d’un acte de vente entre par­ti­cu­liers.

La ci­toyenne y est alors al­lée de cette pré­ci­sion : « L’agent im­mo­bi­lier qui m’a ven­du ma mai­son était conseiller mu­ni­ci­pal à cette époque et il sié­geait au co­mi­té en­vi­ron­ne­men­tal. »

Lise Du­bé es­time que la Ville est en par­tie res­pon­sable de cet im­bro­glio, car un maire et un conseiller mu­ni­ci­pal étaient par­tie pre­nante de la vente.

Joint mar­di ma­tin par té­lé­phone, Paul Car­zo­li ad­met qu’il n’était pas au fait de cette si­tua­tion en 2006 lors­qu’il a mis en vente sa pro­prié­té. « Un sché­ma d’amé­na­ge­ment, c’est gros. Nous ne sommes pas des ur­ba­nistes et nous ne connais­sons pas tous les dé­tails », a-t-il in­di­qué. Pour lui, le plus grand pro­blème dans cette af­faire est que des ci­toyens lancent des al­lé­ga­tions non fon­dées et confondent les choses, ce qui a contri­bué à dra­ma­ti­ser la si­tua­tion.

Gri­mau­do in­ter­ro­gé

Des ci­toyens ont de­man­dé à Ro­bert Gri­mau­do de for­mu­ler un com­men­taire sur les ré­ponses four­nies. Il es­time que la Ville a as­su­mé ses res­pon­sa­bi­li­tés dans ce dos­sier.

« On va vous re­ve­nir avec des ré­ponses, mais je ne peux pas vous dire quand, a-t-il pré­ci­sé. Nous ne nous at­ten­dions pas à un jeu de cartes ce soir. On sa­vait très bien qu’il y au­rait des gens en crisse. »

In­ter­ro­gé à trois re­prises sur les étapes à ve­nir, le maire a avoué qu’il fe­ra un sui­vi de la si­tua­tion dans six mois.

PHO­TO SI­MON RI­CHARD

Des ci­toyens ont scru­té at­ten­ti­ve­ment les cartes pré­sen­tant les zones à risque de glis­se­ment de ter­rain dans Val­lée-Cha­line.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.