Les au­to­mo­bi­listes pris à la gorge

Ja­mie Ni­cholls ré­clame l’in­ter­ven­tion du gou­ver­ne­ment

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (S.R.)

Se­lon le porte-pa­role ad­joint de l’op­po­si­tion of­fi­cielle en ma­tière de res­sources na­tu­relles et d’éner­gie, Ja­mie Ni­cholls, le gou­ver­ne­ment de­vrait s’ins­pi­rer des idées du Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique (NPD) et créer un poste d’om­buds­man pour sur­veiller les prix de l’es­sence et res­ser­rer les règles pour em­pê­cher la col­lu­sion entre les pé­tro­lières.

« Les gens s’in­dignent du prix à la pompe à Mon­tréal et avec rai­son, a-t-il in­di­qué. Pen­dant ce temps, les conser­va­teurs res­tent as­sis les bras croisés. C’est in­ac­cep­table! » Les prix à la pompe avoi­si­naient alors 1,50 $ le litre.

Tou­jours se­lon le dé­pu­té, le gou­ver­ne­ment doit d’abord res­ser­rer les règles d’In­dus­trie Ca­na­da pour contrer la col­lu­sion al­lé­guée en ma­tière de dis­tri­bu­tion de l’es­sence et fa­vo­ri­ser une saine concur­rence. Un om­buds­man sur­veille­rait le prix des mar­chés et re­cueille­rait les plaintes des au­to­mo­bi­listes, une me­sure qui crée­rait des rap­ports de force et

La se­maine der­nière, Ja­mie Ni­cholls, dé­pu­té de Vau­dreuil-Sou­langes, a exi­gé l’ac­tion im­mé­diate du fédéral pour res­ser­rer les règles contrô­lant le prix de l’es­sence et ain­si ve­nir en aide aux au­to­mo­bi­listes.

in­ci­te­rait le Bu­reau de la concur­rence à agir.

Le néo-dé­mo­crate a aus­si en­joint le gou­ver­ne­ment conser­va­teur de ces­ser de sub­ven­tion­ner les pé­tro­lières, qui en­grangent des mil­liards de dol­lars en pro­fits. « Les consom­ma­teurs se font ar­na­quer à la pompe pour fi­nan­cer les ca­deaux des conser­va­teurs aux pé­tro­lières », a-t-il dé­cla­ré.

Dos­sier de l’amiante

Par ailleurs, Ja­mie Ni­cholls s’est ré­jouit que les conser­va­teurs « aient en­ten­du rai­son » dans le dos­sier de l’amiante : « Après des an­nées de dé­ni, ils font en­fin preuve de bon sens et ar­rêtent de s’op­po­ser à ce que l’amiante soit pla­cé sur la liste des pro­duits dan­ge­reux. »

Il es­time que l’en­tê­te­ment des conser­va­teurs a re­tar­dé de plu­sieurs an­nées la re­lance éco­no­mique de la ré­gion de l’amiante au Qué­bec. Le NPD ré­clame de­puis long­temps un plan de tran­si­tion pour les com­mu­nau­tés qui comp­taient ja­dis sur ce mi­ne­rai pour as­su­rer leur pros­pé­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.