La sai­son de l’im­mo­bi­lier

L'Etoile - - SANTÉ - (S.L.)

Plu­sieurs ex­perts n’hé­sitent pas à af­fir­mer que l’au­tomne est cer­tai­ne­ment la meilleure pé­riode de l’an­née pour concré­ti­ser l’achat d’une ré­si­dence, ou du moins pour s’in­té­res­ser de plus près au mar­ché dans cette pers­pec­tive.

En ef­fet, en cette sai­son, plu­sieurs nou­veaux pro­jets sont an­non­cés, ce qui per­met gé­né­ra­le­ment de pro­fi­ter de prix avant la cons­truc­tion et d’avoir un plus grand choix d’em­pla­ce­ments et de mo­dèles. La plu­part des en­tre­pre­neurs au­ront aus­si pro­ba­ble­ment plus de temps pour ré­pondre à vos ques­tions ou ten­ter de sa­tis­faire une exi­gence par­ti­cu­lière. Si vous faites par­tie des ache­teurs d’une pre­mière mai­son, l’échéance des baux étant plus éloi­gnée, vous au­rez tout le loi­sir de mû­rir votre dé­ci­sion tout en évi­tant la co­hue du prin­temps dans les bu­reaux de vente.

Une dé­ci­sion ré­flé­chie

Donc, si vous en­vi­sa­gez d’ache­ter une mai­son bien­tôt, pre­nez le temps de cher­cher dès cet au­tomne et vous consta­te­rez que le mar­ché offre une plus grande di­ver­si­té d’ha­bi­ta­tions et de cadres de vie que ja­mais : ap­par­te­ments et lofts en co­pro­prié­té, mai­sons de plain-pied, mai­sons à étage, ré­si­dences de pres­tige, etc. Le tout est of­fert à des prix en­core re­la­ti­ve­ment rai­son­nables par rap­port à la moyenne ca­na­dienne, et à des taux d’em­prunt de­meu­rant bas dans l’avenir proche.

N’ou­bliez pas que, dans cette dé­marche, le cour­tier im­mo­bi­lier de­meure votre meilleur al­lié. En tra­vaillant avec son aide, le pro­prié­taire se li­bère de plu­sieurs tâches, ce qui lui per­met de ga­gner du temps, d’évi­ter des er­reurs et d’avoir l’es­prit tran­quille.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.