Pin­court : Serge Amyot dans la course

Les fi­nances au coeur de ses pré­oc­cu­pa­tions

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

LÀ la suite de la dé­mis­sion de la conseillère mu­ni­ci­pale Ma­rie-An­drée G. La­li­ber­té, le jour­na­liste Serge Amyot a dé­ci­dé de se sou­mettre au vote de ses conci­toyens.

e Pin­cour­tois de longue date af­firme avoir ré­flé­chi lon­gue­ment avant de prendre sa dé­ci­sion. Il ne vou­lait pas lan­cer une cam­pagne peu né­ces­saire et coû­teuse si seule­ment un autre can­di­dat se pré­sen­tait. Ain­si, avec l’an­nonce des can­di­da­tures de trois autres per­sonnes pour le siège va­cant du quar­tier nu­mé­ro deux, Serge Amyot a pris sa dé­ci­sion.

Son prin­ci­pal che­val de ba­taille se­ra le res­pect des fi­nances pu­bliques. Il sou­tient que la Ville de Pin­court taxe lour­de­ment ses ré­si­dents et que les bi­lans de dé­penses ne sont pas tout à fait clairs. En fait, il par­ti­cipe fré­quem­ment aux séances or­di­naires du con­seil mu­ni­ci­pal afin d’avoir des ré­ponses, ce qui n’ar­rive pas.

Il est d’avis que le con­seil mu­ni­ci­pal n’est peut-être pas aus­si ri­gou­reux qu’il de­vrait l’être en ma­tière de dé­penses. « La Ville n’ar­rête pas d’em­bau­cher des gens, mais on ne sait ja­mais pour­quoi », clame-t-il.

Serge Amyot cite d’ailleurs le cas de la séance ex­tra­or­di­naire qui s’est te­nue le 18 sep­tembre sur la ques­tion du pos­sible achat de l’aré­na de Pin­court. « Je n’étais pas du tout au cou­rant de cette ren­contre, même si je suis très im­pli­qué dans le monde mu­ni­ci­pal », dé­clare-t-il.

Son ab­sence ré­sulte aus­si, se­lon lui, du manque de trans­pa­rence dont font preuve les élus. « Les po­li­ti­ciens sont tous les mêmes, pour­suit-il. En cam­pagne, ils disent vou­loir être trans­pa­rents, mais ça change lors­qu’ils sont élus. »

Ain­si, en plus de son oeil scru­ta­teur pour les dé­penses mu­ni­ci­pales, Serge Amyot compte bien mettre à pro­fit son ai­sance en com­mu­ni­ca­tions et sa trans­pa­rence afin de fa­vo­ri­ser l’in­té­rêt de la population pin­cour­toise. Dans cette op­tique, Serge Amyot compte co­gner aux 850portes du­quar­tier nu­mé­ro­deux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.