Faire da­van­tage en ma­tière de sé­cu­ri­té in­cen­die

Les lo­ca­taires in­vi­tés à mieux col­la­bo­rer

L'Etoile - - SORTIES WEEK-END - (S.L.)

SUne étude ré­vèle que, en ce qui a trait aux pra­tiques de sé­cu­ri­té in­cen­die, les Ca­na­diens qui ha­bitent en­co­pro­prié­té et en­ap­par­te­men­tac­cu­sen­tun­re­tard sur ceux qui vivent dans­des­mai­sons.

elon cette étude, les per­sonnes ha­bi­tant en co­pro­prié­té et en ap­par­te­ment ne prêtent pas une at­ten­tion suf­fi­sante à plu­sieurs pra­tiques élé­men­taires de sé­cu­ri­té in­cen­die qui per­met­traient de sau­ver de pré­cieuses se­condes, voire des vies en cas d’in­cen­die.

Ce sondage dé­montre que 77 % des per­sonnes ha­bi­tant en co­pro­prié­té et en ap­par­te­ment pos­sèdent une lampe de poche fonc­tion­nelle chez elles, com­pa­ra­ti­ve­ment à 92 % pour les pro­prié­taires de mai­sons au Ca­na­da. De plus, seules 48 % des per­sonnes ha­bi­tant en co­pro­prié­té et en ap­par­te­ment pos­sèdent un ex­tinc­teur chez elles, com­pa­ra­ti­ve­ment à 74 % qui vivent dans une mai­son.

L’étude in­dique éga­le­ment que les per­sonnes qui vivent dans une mai­son sont 20 % plus por­tées à pos­sé­der un dé­tec­teur de mo­noxyde de car­bone et 3 % plus en­clines à pos­sé­der un dé­tec­teur de fu­mée fonc­tion­nel.

Pour ce qui est de l’im­por­tante ha­bi­tude de rem­pla­cer ré­gu­liè­re­ment la pile du dé­tec­teur de fu­mée, il est prou­vé que 63 % des per­sonnes en co­pro­prié­té ou en ap­par­te­ment ont chan­gé la pile au cours de l’an­née pré­cé­dente, com­pa­ra­ti­ve­ment à 74 % des per­sonnes ha­bi­tant une mai­son qui ont af­fir­mé l’avoir fait.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.