Mi­chel Lam­bert ré­pond à Gil­bert Ar­se­nault

Ges­tion des ma­tières ré­si­duelles à Saint-la­zare

L'Etoile - - ACTUALITÉ - SI­MON RI­CHARD

Des conseillers mu­ni­ci­paux de la Ville de Saint-La­zare ont ré­agi aux pro­pos du conseiller Gil­bert Ar­se­nault dans l’édi­tion du jour­nal Pre­mière Édi­tion du 6 oc­tobre. L’ar­ticle traite de sa dé­mis­sion comme res­pon­sable de la ges­tion de ma­tières ré­si­duelles et du co­mi­té consul­ta­tif en en­vi­ron­ne­ment.

ef­fet, Mi­chel Lam­bert, conseiller mu­ni­ci­pal, ré­agit. Il es­time que Gil­bert Ar­se­nault tente de se faire du ca­pi­tal po­li­tique avec le dos­sier en­vi­ron­ne­men­tal. De plus, le conseiller croit que Gil­bert Ar­se­nault mêle les dos­siers puisque ce­lui de l’en­vi­ron­ne­ment et de la ges­tion des dé­chets sont dis­tincts.

« Je trouve re­gret­table qu’il (Gil­bert Ar­se­nault) se serve de ce­la pour se faire du ca­pi­tal po­li­tique », dé­clare Mi­chel Lam­bert.

Mi­chel Lam­bert in­dique que de­puis une di­zaine de mois, le co­mi­té de l’en­vi­ron­ne­ment connaît des pro­blèmes. Il ajoute que de­puis deux ans, le con­seil mu­ni­ci­pal oeuvre à ré­duire le nombre de bacs à dé­chets par ré­si­dence. « De­puis un an, la Ville fait de la publicité et a ob­te­nu un en­ga­ge­ment du gou­ver­ne­ment, on ne peut pas tout chan­ger une se­maine avant », s’ex­clame-t-il.

Mi­chel Lam­bert pré­cise tou­te­fois que le con­seil est loin d’être fer­mé à toutes les pro­po­si­tions, voire qu’il est ou­vert sur cer­tains points. Par­mi eux, la fré­quence des collectes pour­rait être ré­vi­sée afin d’en ra­jou­ter. Ce que Mi­chel Lam­bert dé­plore dans la ré­so­lu­tion pro­po­sée par Gil­bert Ar­se­nault était son éten­due. Au lieu de trai­ter un point pré­cis, celle-ci en­glo­bait énor­mé­ment d’élé­ments.

Dès le 1er jan­vier 2013, les La­za­rois au­ront ac­cès uni­que­ment à un bac de dé­chets de 240 ou 360 litres. Le 1er jan­vier 2014, seul le bac de 240 litres se­ra per­mis.

Dé­mis­sion

Le 2 oc­tobre, Gil­bert Ar­se­nault a an­non­cé sa dé­mis­sion comme res­pon­sable de la ges­tion de ma­tières ré­si­duelles et du co­mi­té consul­ta­tif en en­vi­ron­ne­ment après avoir ten­té, en vain, d’ajou­ter une ré­so­lu­tion à l’ordre du jour. Celle-ci pro­po­sait un ajus­te­ment à la col­lecte des dé­chets et le main­tien pour les ré­si­dents de la pos­si­bi­li­té d’uti­li­ser un deuxième bac à dé­chet en plus d’un as­sou­plis­se­ment des règles de la pre­mière col­lecte du mois pour les dé­chets vo­lu­mi­neux.

Cette ré­so­lu­tion n’a ja­mais été ajou­tée à l’ordre du jour puisque Jean-Pierre Gi­guère, Bri­gitte As­se­lin, Mi­chel Lam­bert et Jean-Claude Gau­thier ont tous vo­té contre. Pour sa part, le maire Ro­bert Gri­mau­do a vo­té pour l’ajout à l’ordre du jour de cette ré­so­lu­tion par prin­cipe dé­mo­cra­tique, mais n’a ja­mais dit qu’il vo­te­rait pour son adop­tion.

Le lan­ce­ment concluait une dé­marche en­tre­prise en 2010. La Ville dé­si­rait éta­blir une orien­ta­tion pour sa­tis­faire, dans le res­pect de l’en­vi­ron­ne­ment, les be­soins im­mé­diats de la com­mu­nau­té et de la mu­ni­ci­pa­li­té sans com­pro­mettre la ca­pa­ci­té des gé­né­ra­tions fu­tures à ré­pondre aux leurs. Ain­si, les res­pon­sables de ce pro­jet croient que le Plan com­mu­nau­taire de dé­ve­lop­pe­ment du­rable « Vers un avenir du­rable » se­ra la pierre an­gu­laire des dé­ci­sions po­li­tiques et ad­mi­nis­tra­tives à ve­nir.

Sainte-Anne-de-Bel­le­vue a eu l’ap­pui du gou­ver­ne­ment du Ca­na­da et de la Fé­dé­ra­tion ca­na­dienne des mu­ni­ci­pa­li­tés dans cette dé­marche. Avec ses contri­bu­tions, la Ville a man­da­té le groupe The Na­tu­ral Step afin de l’ac­com­pa­gner dans ce pro­jet. Le con­seil mu­ni­ci­pal, avec des groupes de tra­vail et des ate­liers, a mis à contri­bu­tion di­vers in­ter­ve­nants de la com­mu­nau­té afin de faire émer­ger des ob­jec­tifs ain­si que des ac­tions à mettre en oeuvre dans le cadre d’un dé­ve­lop­pe­ment du­rable.

Avec cette ini­tia­tive, la Ville de Sain­teAnne-de-Bel­le­vue est la seule de l’île de Mon­tréal à em­boî­ter le pas dans une dé­marche qui en­gendre des pro­jets dans tout le Ca­na­da. Le Plan « Vers un avenir du­rable » peut être consul­té dans les deux langues of­fi­cielles sur le site Web de la Ville au www.sadb.qc.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.