Une si­tua­tion dan­ge­reuse

Gare Île-per­rot

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

Les membres du con­seil mu­ni­ci­pal ont aus­si de­man­dé aux élus des trois autres mu­ni­ci­pa­li­tés de l’île Per­rot de rap­pe­ler à ces dif­fé­rents or­ga­nismes de trans­port le be­soin de cor­rec­tifs ma­jeurs sur le pas­sage à ni­veau.

Les usa­gers du train de ban­lieue et les au­to­mo­bi­listes évoquent ce pro­blème de­puis de nom­breux mois. En ef­fet, la chaus­sée au­tour des rails gé­rés par le CP et le CN se cre­vasse pro­fon­dé­ment et des trous se forment. Cette si­tua­tion est à même de cau­ser des bles­sures ou en­core d’en­dom­ma­ger les vé­hi­cules, se­lon le di­rec­teur gé­né­ral de L’ÎlePer­rot, André Mo­rin.

Se­lon ce der­nier, l’état la­men­table de

Le 11 sep­tembre der­nier, dans le cadre de sa séance or­di­naire, le con­seil mu­ni­ci­pal de la Ville de L’Île-Per­rot a vo­té une ré­so­lu­tion afin d’en­voyer une lettre au Ca­na­dien Na­tio­nal (CN), au Ca­na­dian Pa­ci­fique (CP), à l’Agence mé­tro­po­li­taine de trans­port et au Con­seil in­ter­mu­ni­ci­pal de trans­port, si­gni­fiant que la Gare Île-Per­rot né­ces­site des tra­vaux.

l’as­phalte à la gare ré­sulte d’une mau­vaise ges­tion de la part des deux géants du do­maine fer­ro­viaire. Il es­time que les rai­sons qui poussent la Ville à faire la de­mande de ré­pa­ra­tion aux deux trans­por­teurs ne sont pas d’ordre pé­cu­niaire. « Ce sont 150 trains qui passent par jour sur ces rails, ex­plique-t-il, nous ne vou­lons pas ris­quer la vie de nos em­ployés mu­ni­ci­paux, donc nous te­nons à ce que le CN et le CP s’oc­cupent de ré­pa­rer l’as­phalte dans les gares qu’ils gèrent. »

« Nous mé­ri­tons plus d’at­ten­tion du CP et du CN », conclut André Mo­rin. Pour l’ins­tant, seule la Ville de Pin­court a ré­agi, mais les autres n’ont pas fer­mé la porte.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.