Les conduc­teurs aî­nés

L'Etoile - - CHRONIQUE 911 - Source : Con­seil ca­na­dien de la sé­cu­ti­té

Les conduc­teurs de plus de 70 ans sont im­pli­qués dans un im­por­tant nombre de col­li­sions. Les chan­ge­ments qui s’opèrent lors du vieillis­se­ment peuvent avoir un ef­fet né­faste sur les ca­pa­ci­tés de conduire. Par­mi ces chan­ge­ments, on note l’af­fai­blis­se­ment de la vue (no­tam­ment la nuit), une moins bonne per­cep­tion de la pro­fon­deur et les in­ca­pa­ci­tés dues à l’ar­thrite et aux rhu­ma­tismes, des maux qui li­mitent les mou­ve­ments et aug­mentent le temps de ré­ac­tion. Les per­sonnes âgées de­vraient ré­gu­liè­re­ment su­bir des exa­mens de la vue et de l’ouïe. Elles de­vraient d’ailleurs, lorsque né­ces­saire, por­ter des lu­nettes ou un ap­pa­reil au­di­tif pen­dant la conduite. Il est de plus es­sen­tiel de res­pec­ter la po­so­lo­gie de ses mé­di­ca­ments, de sa­voir comment ils peuvent in­fluer sur la conduite et de s’as­su­rer qu’ils n’ont pas d’ef­fets né­fastes sur la conduite. Les aî­nés de­vraient éga­le­ment choi­sir des routes qu’ils connaissent bien, en plus d’évi­ter la cir­cu­la­tion dense et la conduite à l’aube et au cré­pus­cule, où­la vi­si­bi­li­té est moins bonne. Il im­porte éga­le­ment de ne pas conduire long­temps, d’être prêt à toute éven­tua­li­té et de suivre un cours de per­fec­tion­ne­ment du conduc­teur, tel que 55 ans au vo­lant, du Con­seil ca­na­dien de la sé­cu­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.