S’ali­men­ter pour bien vieillir

L'Etoile - - SORTIES WEEK-END -

Après 50 ans, il est im­por­tant de veiller à bien s’ali­men­ter et à chan­ger ses ha­bi­tudes de vie pour s’as­su­rer un avenir en san­té. Voi­ci quelques exemples d’ali­ments à évi­ter et d’al­ter­na­tives à pri­vi­lé­gier.

Les cé­réales

Ali­ments à évi­ter : les cé­réales raf­fi­nées et en­ri­chies de fer, le pain blanc, les bis­cottes, les brioches et autres vien­noi­se­ries, les tartes, le riz blanc à cuis­son ra­pide.

Ali­ments à pri­vi­lé­gier : les flo­cons d’avoine, le sar­ra­sin, la se­moule de blé ou de riz, le germe de blé, les pains aux cé­réales, le blé boul­gour, le riz com­plet, le riz bas­ma­ti.

En plus d’agir sur le tran­sit in­tes­ti­nal, les cé­réales com­plètes contiennent de nom­breux an­ti­oxy­dants : vi­ta­mine E, fla­vo­noïde, zinc, sé­lé­nium, cuivre et man­ga­nèse. Le pain com­plet au le­vain contient quant à lui deux fois plus de mi­né­raux, trois fois plus de fibres et jus­qu’à six fois plus de vi­ta­mines que le pain blanc. Un ar­gu­ment mas­sue.

Les lé­gumes

Ali­ments à évi­ter : pommes de terre frites, crous­tilles.

Ali­ments à pri­vi­lé­gier : bro­co­li, choux de toutes sortes, ca­rotte, épi­nard, oi­gnon, ail, lé­gu­mi­neuses.

Des lé­gumes en­core des lé­gumes. En plus de conte­nir des fibres, des vi­ta­mines et des mi­né­raux, ils ap­portent des ca­ro­té­noïdes et des fla­vo­noïdes, des pig­ments pré­sents en abon­dance dans les vé­gé­taux et qui leur donnent leur cou­leur. Les ca­ro­té­noïdes et les fla­vo­noïdes sont des an­ti­oxy­dants ex­trê­me­ment puis­sants. À consom­mer au­tant crus que cuits. Plu­sieurs études ont dé­mon­tré que les per­sonnes qui consom­maient peu de lé­gumes crus ont deux à trois fois plus de risques de contrac­ter cer­tains can­cers.

Les fruits

Ali­ments à évi­ter confi­tures, miel.

Ali­ments à pri­vi­lé­gier : orange, pam­ple­mousse, abri­cot, pêche, ba­nane, ki­wi, fruits secs, amandes, noix du Bré­sil, noix de pé­can, noi­settes, noix, etc.

Les fruits contiennent de la vi­ta­mine B et C, in­dis­pen­sable à la fa­bri­ca­tion des mes­sa­gers chi­miques. Cer­taines études ont in­di­qué que la consom­ma­tion de fruits a un ef­fet bé­né­fique sur l’at­ten­tion,

: fruits en si­rop, la mé­moire et la ré­sis­tance au stress. Les amandes et les noix ap­portent des fibres, du ma­gné­sium et de l’acide al­pha­li­no­léique.

Les pois­sons

Ali­ments à évi­ter : bro­chet, an­chois, re­quin, es­pa­don, pois­sons ma­ri­nés dans le sel, fri­tures.

Ali­ments à pri­vi­lé­gier : sau­mon, truite, flé­tan, rou­get, tur­bot, ha­reng, ma­que­reau, sar­dine, huîtres, fruits de mer, cre­vettes.

Les pois­sons gras pro­curent des quan­ti­tés im­por­tantes de deux acides gras, l’EPA et le DHA, dont les ef­fets bé­né­fiques sont nom­breux : ils di­mi­nuent les tri­gly­cé­rides, pré­viennent la for­ma­tion de caillots et pos­sèdent des pro­prié­tés an­ti-in­flam­ma­toires. On les dit aus­si an­ti­dé­pres­seurs et an­ti­can­cé­reux.

Bien d’autres ali­ments au­raient des ef­fets pro­tec­teurs. Le thé vert, le vin rouge, les eaux mi­né­rales riches en ma­gné­sium et en calcium, l’huile d’olive ou de col­za font par­tie des in­con­tour­nables de la bible an­tiâge. Un ré­gime bien ten­tant, mais at­ten­tion aux ex­cès. Ce n’est pas parce qu’un ali­ment est pro­tec­teur qu’il faut en abu­ser. (S.L.)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.