Sou­langes der­rière Pierre Mo­reau

Course à la di­rec­tion du PLQ

L'Etoile - - ACTUALITÉ - SI­MON RI­CHARD

Lun­di, une ving­taine de Sou­lan­geois étaient réunis au res­tau­rant St-Clet et grill pour ren­con­trer Pierre Mo­reau, can­di­dat à la chef­fe­rie du Par­ti li­bé­ral du Qué­bec (PLQ) et dé­pu­té de Châ­teau­guay. Ces mi­li­tants lui ont don­né leur ap­pui.

L’an­cien mi­nistre des Trans­ports a pris une quin­zaine de mi­nutes pour s’adres­ser à ses mi­li­tants, leur rap­pe­lant ses orien­ta­tions dans cette course à la di­rec­tion. Ce­lui qui mène sa cam­pagne sur le thème « La fier­té d’être li­bé­ral » a rap­pe­lé aux in­vi­tés que son par­ti est le plus an­cien à l’As­sem­blée na­tio­nale et qu’il est l’au­teur de nom­breuses réa­li­sa­tions, dont le droit de vote des femmes, l’adop­tion du fran­çais comme langue of­fi­cielle et la créa­tion du mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion, de l’as­su­rance ma­la­die et des grands chan­tiers hydro-élec­triques.

Se­lon le dé­pu­té de Châ­teau­guay, le PLQ doit re­tour­ner à ses ra­cines. « Nous de­vons re­ve­nir à ce que le par­ti était, soit un par­ti de dé­bats et d’idées et qui peut bras­ser le pom­mier à l’oc­ca­sion », a-t-il in­di­qué. Et d’ajou­ter : « Nous ne pou­vons nous pré­sen­ter à une élec­tion et es­pé­rer dé­faire le gou­ver­ne­ment sans avoir fait nos de­voirs et pré­sen­ter une plate-forme élec­to­rale qui de­vien­dra une op­tion in­con­tour­nable. »

NOUS DE­VONS RE­VE­NIR À CE QUE LE PAR­TI ÉTAIT, SOIT UN PAR­TI DE DÉ­BATS ET D’IDÉES ET QUI PEUT BRAS­SER LE POM­MIER À L’OC­CA­SION.

– PIERRE MO­REAU, DÉ­PU­TÉ DE CH­TEAU­GUAY

Les jeunes et les li­bé­raux

Dans son al­lo­cu­tion et à la pé­riode de ques­tions, le can­di­dat a ré­pé­té que son par­ti de­vait se rap­pro­cher des jeunes. Il consi­dère que les ma­ni­fes­ta­tions du prin­temps ont lais­sé croire que son par­ti s’était éloi­gné des jeunes : « L’adop­tion de la loi 78 a don­né l’im­pres­sion de créer un fos­sé entre les jeunes et le gou­ver­ne­ment, et c’est pour­quoi il faut re­tour­ner vers les jeunes. »

Le can­di­dat a ce­pen­dant pré­ci­sé que son par­ti est ce­lui qui a ac­cor­dé le plus de place aux jeunes avec une com­mis­sion jeu­nesse qui dé­tient le tiers des voix au sein des ins­tances du par­ti. Pierre Mo­reau es­time qu’il faut in­ci­ter les jeunes au mi­li­tan­tisme pour leur per­mettre de trans­for­mer leurs idées en pro­jets de loi. Il croit éga­le­ment que le PLQ doit leur lais­ser des cir­cons­crip­tions afin qu’ils portent la voix des jeunes dans les ins­ti­tu­tions dé­mo­cra­tiques.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.