Une nou­velle qui nour­rit le cy­nisme

Des élus lo­caux ré­agissent à la dé­mis­sion du maire de Mon­tréal

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

im­pen­sable de dire que tu ne sa­vais pas chaque fois qu’un pro­blème est sou­le­vé. Ça fonc­tionne une ou deux fois, mais après, les gens n’y croient plus », dé­clare Guy Pi­lon.

Il se dé­sole de voir que les deux villes phares pour la ré­gion, Mon­tréal et La­val, sont écla­bous­sées par les al­lé­ga­tions de col­lu­sion et de corruption : « Elles sont cen­sées être les na­vi­re­sa­mi­raux pour toutes les mu­ni­ci­pa­li­tés, mais nous sommes à nous de­man­der si l’on doit te­nir compte d’elles dans notre dé­ve­lop­pe­ment. »

De plus, Guy Pi­lon sou­tient que ces si­tua­tions chao­tiques ont l’ef­fet per­vers d’en­tre­te­nir le cy­nisme de la population. En fait, il af­firme que les gens sont main­te­nant scep­tiques lors­qu’une ville se dé­ve­loppe ra­pi­de­ment. « On voit de la ma­gouille par­tout, même si nous sommes hon­nêtes », laisse-t-il tom­ber.

Se­lon Ro­bert Sau­vé et Guy Pi­lon, la si­tua­tion que connaissent Mon­tréal et La­val n’ap­porte rien de bon à qui que ce soit. Les pro­chaines se­maines se­ront cru­ciales pour l’avenir de ces deux villes.

JE TROUVE QUE GÉ­RALD TREM­BLAY A BIEN AGI EN AC­CEP­TANT DE RÉ­PONDRE DE LA SI­TUA­TION MONT­RÉA­LAISE.

– RO­BERT SAU­VÉ

PHOTOTHÈQUE

Ro­bert Sau­vé et Guy Pi­lon com­mentent la po­si­tion dans la­quelle se trouvent Mon­tréal et La­val.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.