L’aver­tis­seur de mo­noxyde de car­bone peut sau­ver des vies

L'Etoile - - SANTÉ - Source : CMMTQ

Avec le temps froid de cette se­maine, de nom­breux Vau­dreuil-Sou­lan­geois sou­hai­te­ront pro­fi­ter de leur sys­tème de chauf­fage pour as­su­rer leur confort. Dans ce contexte, la Cor­po­ra­tion des maîtres mé­ca­ni­ciens en tuyau­te­rie du Qué­bec (CMMTQ) rap­pelle que, toxique, in­vi­sible et in­odore, le mo­noxyde de car­bone (CO) est un gaz dont il faut se mé­fier.

Il est pro­duit entre autres lors­qu’un ap­pa­reil de chauf­fage brûle un com­bus­tible, par exemple le ma­zout, le gaz na­tu­rel, le pro­pane ou le bois. Le mau­vais fonc­tion­ne­ment de l’ap­pa­reil ou son uti­li­sa­tion dans un en­droit clos ou mal ven­ti­lé peut en­traî­ner une in­toxi­ca­tion au CO, et même la mort.

La pré­ven­tion avant tout

La pré­ven­tion de­meure la meilleure amie de tous en ma­tière de CO. La vé­ri­fi­ca­tion pé­rio­dique du sys­tème du chauf­fage fonc­tion­nant au ma­zout, au gaz na­tu­rel, au pro­pane ou au bois s’avère donc un choix ju­di­cieux. Il faut s’as­su­rer : • de faire ef­fec­tuer l’en­tre­tien du sys­tème

de chauf­fage par une en­tre­prise qua­li­fiée; • du bon état des conduits d’éva­cua­tion des gaz de la chau­dière ou de la che­mi­née; • de faire ra­mo­ner la che­mi­née; • que les gaz de com­bus­tion ne re­viennent pas dans l’ha­bi­ta­tion (pres­sion né­ga­tive cau­sée par le ven­ti­la­teur de la salle de bains, l’échan­geur d’air ou la hotte de la cui­si­nière).

Confier cette vé­ri­fi­ca­tion à un maître mé­ca­ni­cien en tuyau­te­rie est la meilleure ga­ran­tie. Il est le seul spé­cia­liste ha­bi­li­té à faire l’en­tre­tien d’un sys­tème de chauf­fage. Vous trou­ve­rez la liste de tous les maîtres mé­ca­ni­ciens en tuyau­te­rie membres de la CMMTQ sur le site In­ter­net au www.cmmtq.org, dans le ré­per­toire des membres. Vous y trou­ve­rez plu­sieurs di­zaines d’en­tre­pre­neurs de Vau­dreuilSou­langes.

L’aver­tis­seur de CO

En plus de l’en­tre­tien pé­rio­dique du sys­tème de chauf­fage, un ou des aver­tis­seurs de CO doivent être ins­tal­lés dans l’ha­bi­ta­tion. Ce pe­tit ap­pa­reil est conçu pour me­su­rer, sur une base conti­nue, la concen­tra­tion de CO dans l’air am­biant. Il émet un si­gnal avant que ce gaz re­pré­sente un risque im­por­tant pour la san­té et que les per­sonnes éprouvent des symp­tômes d’in­toxi­ca­tion. Il est pré­fé­rable d’ins­tal­ler un aver­tis­seur à chaque étage de la mai­son et au sous-sol (si pré­sence d’une source de mo­noxyde de car­bone), no­tam­ment près des chambres à cou­cher et de la porte don­nant ac­cès au ga­rage.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.