LA MI­NISTRE EN­TONNE L’HYMNEAU-PRIN­TEMPS

La nou­velle école de Vau­dreuil-Do­rion ac­cueille 500 élèves

L'Etoile - - LA UNE - SIMON RI­CHARD

Lun­di, la mi­nistre de l’Édu­ca­tion, du Loi­sir et du Sport, Ma­rie Ma­la­voy, était de pas­sage à Vau­dreuil-Do­rion pour inau­gu­rer la toute nou­velle école pri­maire l’Hymne-au-Prin­temps.

C’est dans le gym­nase qu’a eu lieu la cé­ré­mo­nie d’inau­gu­ra­tion du nou­vel éta­blis­se­ment. Quelque 500 élèves y étaient réunis pour ryth­mer l’ac­ti­vi­té de chan­sons de Fé­lix Le­clerc, dont l’une a ins­pi­ré le nom de cette nou­velle école. Ils étaient di­ri­gés par Fran­çois Massicotte, l’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète de l’al­bum Massicotte et ses tounes.

Lors de sa pré­sen­ta­tion, Diane Sche­tagne, pré­si­dente de la Com­mis­sion sco­laire des Trois-Lacs, a rap­pe­lé que cette construc­tion est le ré­sul­tat d’un tra­vail de col­la­bo­ra­tion avec les in­ter­ve­nants gou­ver­ne­men­taux, mu­ni­ci­paux et scolaires. « Notre ré­gion se dé­ve­loppe, a-t-elle dé­cla­ré, et de plus en plus de fa­milles s’éta­blissent ici. La construc­tion d’une nou­velle école à Vau­dreuil-Do­rion de­ve­nait in­con­tour­nable. »

La ré­gion connaît en ef­fet une crois­sance importante. La pré­si­dente a rap­pe­lé que l’ou­ver­ture d’une pro­chaine école à Saint- La­zare est pré­vue en 2014. Aus­si une de­mande pour une nou­velle école à Vau­dreuil-Do­rion a été en­voyée au mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion, du Loi­sir et du Sport.

De son cô­té, Es­telle Sa­voie, di­rec­trice de l’école de l’Hymne-au-Prin­temps, a sa­lué toutes les per­sonnes qui fré­quentent l’éta­blis­se­ment. « Une école, aus­si belle soit-elle, ne se­rait pas une école sans ses élèves, ses en­sei­gnants et son per­son­nel de sou­tien », a-t-elle in­di­qué.

Un pas­sage re­mar­qué

Le pas­sage de la mi­nistre Ma­rie Ma­la­voy a été très ap­pré­cié lors de cette inau­gu­ra­tion. Au mo­ment de com­men­cer son dis­cours, elle s’est adres­sée en ces termes aux élèves qui l’écou­taient at­ten­ti­ve­ment : « Vous êtes ma­gni­fiques, votre école est magnifique, mais vous, vous êtes ma­gni­fiques et sages. »

Ma­rie Ma­la­voy a éga­le­ment confié son amour pour l’oeuvre de Fé­lix Le­clerc. « C’est un grand mo­ment de fier­té pour moi d’être ici et, en plus, vous avez choi­si un nom magnifique pour votre école. Fé­lix Le­clerc est un poète que j’aime beau­coup et il a ha­bi­té ici pen­dant long­temps, c’est une ex­cel­lente idée d’avoir bap­ti­sé une école se­lon le titre d’une de ses chan­sons. »

FÉ­LIX LE­CLERC EST UN POÈTE QUE J’AIME BEAU­COUP ET IL A HA­BI­TÉ ICI PEN­DANT LONG­TEMPS, C’EST UNE EX­CEL­LENTE IDÉE D’AVOIR BAP­TI­SÉ UNE ÉCOLE SE­LON LE TITRE D’UNE DE SES CHAN­SONS.

– MA­RIE MA­LA­VOY, MI­NISTRE DE L’ÉDU­CA­TION,

DU LOI­SIR ET DU SPORT.

Un bâ­ti­ment mo­derne

Ce bâ­ti­ment à faible consom­ma­tion éner­gé­tique fi­gu­re­ra par­mi les plus per­for­mants à cet égard. Son éco­no­mie d’éner­gie pour­rait équi­va­loir à la consom­ma­tion de 13 mai­sons pen­dant un an. L’Hymneau-Prin­temps est une école très lu­mi­neuse. Tout a été pen­sé pour que les élèves et le per­son­nel bé­né­fi­cient au maxi­mum d’un éclai­rage na­tu­rel. Construite au coût d’en­vi­ron 11 M$, l’école compte 18 classes pour l’en­sei­gne­ment pri­maire et trois classes pré­sco­laires, un gym­nase, une bi­blio­thèque, une salle po­ly­va­lente. Elle ac­cueille près de 500 élèves.

Le nom de l’école ins­pire éga­le­ment des va­leurs comme le res­pect de la vie et de la na­ture. Par ailleurs, elle fait ap­pel aux nou­velles ten­dances en gé­nie cli­ma­tique. Géo­ther­mie, échan­geur ré­cu­pé­ra­teur de cha­leur de der­nière gé­né­ra­tion, ac­cu­mu­la­teur ther­mique, pan­neaux so­laires pour le chauf­fage hy­dro­nique et éclai­rage in­tel­li­gent fi­gurent par­mi les équi­pe­ments choi­sis pour faire de cette école l’une des plus per­for­mantes au Qué­bec en ce qui a trait à son ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique.

De plus, par son ar­chi­tec­ture, le choix des cou­leurs, des fi­nis, et l’im­por­tant fe­nê­trage, cette école offre aux élèves une am­biance idéale pour l’ap­pren­tis­sage.

L’Hymne au Prin­temps

On ne peut par­ler de l’école de l’Hymneau-Prin­temps sans évo­quer Fé­lix Le­clerc, qui a vé­cu plus d’une ving­taine d’an­nées dans la ré­gion. Les élèves ont d’ailleurs ap­pris quelques chan­sons de ce poète et au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète, et leurs voix ont ré­son­né lors de l’inau­gu­ra­tion. L’hé­ri­tage cultu­rel de Fé­lix de­meu­re­ra bien vi­vant dans l’ima­gi­naire des élèves qui fran­chi­ront le seuil de cette école.

Les per­sonnes dé­si­reuses de voir l’école et la cé­ré­mo­nie d’inau­gu­ra­tion peuvent vi­sion­ner le re­por­tage de Ca­ro­line La­marre, dans la ru­brique Re­por­tages de www.vau­dreuil-soulanges.tv.

PHO­TO SIMON RI­CHARD

PHO­TO SIMON RI­CHARD

Fran­çois Massicotte a chan­té avec les élèves de l’école

Hymne-au­Prin­temps des chan­sons de Fé­lix Le­clerc mais aus­si la chan­son thème

de l’école.

PHO­TO SIMON RI­CHARD

Ca­mille, Joey et Zoé ont ra­con­té

comment le nom de l’école a été choi­si.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.