Ri­gaud : im­passe à la mai­rie

La Mu­ni­ci­pa­li­té abandonne son pro­jet

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

Rap­pe­lons que la Mu­ni­ci­pa­li­té de Ri­gaud a te­nu un re­gistre le 23 oc­tobre der­nier afin de connaître la po­si­tion des ré­si­dents sur l’em­prunt de 2 860 390 $ né­ces­saire à la mise aux normes du bâ­ti­ment. Cinq cents si­gna­tures étaient né­ces­saires à la te­nue d’un ré­fé­ren­dum. Tou­te­fois, 1229 ré­si­dents se sont ma­ni­fes­tés. Les membres du conseil mu­ni­ci­pal de­vaient choi­sir : te­nir un ré­fé­ren­dum ou aban­don­ner le pro­jet. Le maire Bra­zeau et ses conseillers ont choi­si la se­conde op­tion.

La mo­bi­li­sa­tion des Ri­gau­diens était mo­ti­vée, no­tam­ment, par leur vo­lon­té de s’as­su­rer d’une cer­taine aus­té­ri­té budgétaire. En fait, en plus des 2,8 M$ né­ces­saires aux ré­no­va­tions, l’achat du couvent a coû­té 800 000 $.

Le maire a in­di­qué que la Mu­ni­ci­pa­li­té n’avait pas pré­vu d’autres pro­jets pour ren­ta­bi­li­ser l’achat du bâ­ti­ment. Il a

À la suite de la mo­bi­li­sa­tion ci­toyenne dans le dos­sier du rè­gle­ment d’em­prunt pour la ré­fec­tion du couvent des Soeurs de Sainte-Anne afin d’en faire le nou­vel hô­tel de ville, le conseil mu­ni­ci­pal jette l’éponge.

tou­te­fois sou­li­gné que « rien ne presse ». Pour l’heure, le conseil es­time à en­vi­ron 100 000 $ le coût des tra­vaux de ré­fec­tion qui de­vront être ef­fec­tués l’an pro­chain dans l’ac­tuel hô­tel de ville.

PHOTOTÈQUE

Le couvent des Soeurs de Sainte-Anne n’ac­cueille­ra pas la mai­rie à court terme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.