Les en­sei­gnants res­tent sur leur faim

Dé­pôt des cré­dits bud­gé­taires

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

À la suite du dé­pôt du bud­get pro­vin­cial le 20 no­vembre der­nier et de la pu­bli­ca­tion des cré­dits bud­gé­taires, la Fé­dé­ra­tion au­to­nome de l’en­sei­gne­ment (FAE), dont fait par­tie le Syn­di­cat de l’en­sei­gne­ment des Sei­gneu­ries (SES), qui re­groupe les commissions scolaires de Vau­dreuil-Soulanges, se dit in­quiète de la po­si­tion gou­ver­ne­men­tale à l’égard de l’en­sei­gne­ment.

La FAE et le SES ont dé­plo­ré à maintes re­prises, ces der­nières an­nées, le sous­fi­nan­ce­ment chro­nique en édu­ca­tion. Après la pré­sen­ta­tion du bud­get, ils avaient ex­pri­mé leur in­sa­tis­fac­tion à l’égard des com­pres­sions ad­di­tion­nelles dans le ré­seau. Ils es­pé­raient que le dé­pôt des cré­dits bud­gé­taires per­mette de dé­ter­mi­ner les sommes al­louées à des sec­teurs qu’ils jugent prio­ri­taires. Or, se­lon les res­pon­sables syn­di­caux, il n’en est rien. Ils si­gnalent en ef­fet que le do­cu­ment pré­sen­té par le Conseil du tré­sor ne per­met pas de connaître l’en­ga­ge­ment vé­ri­table du gou­ver­ne­ment dans plu­sieurs vo­lets de dé­ve­lop­pe­ment du sec­teur de l’édu­ca­tion.

Avec une aug­men­ta­tion de 1,8 % du bud­get al­loué au sec­teur de l’en­sei­gne­ment pré­sco­laire, pri­maire et se­con­daire, la FAE et le SES craignent de ne pou­voir ré­pondre aux be­soins ur­gents, sou­te­nant que la hausse couvre à peine l’aug­men­ta­tion des coûts du sys­tème.

Les syn­di­cats sou­hai­taient ob­te­nir des ré­ponses claires. Or, se­lon eux, la seule orien­ta­tion claire qui res­sort du do­cu­ment est le main­tien de l’en­sei­gne­ment de l’an­glais in­ten­sif en sixième an­née du pri­maire.

« Est-ce vrai­ment ce­la, la prio­ri­té? de lan­cer Pierre St-Ger­main, pré­sident de la FAE. Rien sur l’im­plan­ta­tion des ma­ter­nelles quatre ans, rien sur la construc­tion de nou­velles écoles, rien sur la ma­nière de ve­nir en aide aux élèves en dif­fi­cul­té d’ap­pren­tis­sage, rien sur l’en­tre­tien du parc immobilier, rien sur le dé­ve­lop­pe­ment du sec­teur de l’édu­ca­tion des adultes. Bref, la dé­cep­tion est to­tale. C’est pro­fon­dé­ment dé­so­lant pour un gou­ver­ne­ment qui avait pro­mis de faire les choses dif­fé­rem­ment. On ne sait stric­te­ment rien de plus que ce que le dé­pôt du bud­get nous a ap­pris le 20 no­vembre et pour le­quel nous avions ex­pri­mé notre pro­fonde in­sa­tis­fac­tion. Le gou­ver­ne­ment a ra­té une belle oc­ca­sion de dé­mon­trer qu’il fe­rait au­tre­ment en édu­ca­tion. »

PHOTOTHÈQUE

Les res­pon­sables de la FAE et du SES craignent que l’aus­té­ri­té budgétaire nuise aux élèves du pri­maire et du se­con­daire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.