Troi­sième fin de se­maine pour Opération Nez rouge

Sé­cu­ri­ser les routes

L'Etoile - - ACTUALITÉ - SIMON RI­CHARD

Opération Nez rouge va bon train et se pour­sui­vra jus­qu’au 31 dé­cembre. En­core une fois cette fin de se­maine, les nom­breux bé­né­voles ont réa­li­sé 117 rac­com­pa­gne­ments ven­dre­di et 77 sa­me­di.

La soi­rée de ven­dre­di était com­man­di­tée par la Ville de Pin­court et l’en­tre­prise Sa­ni­vac. Sa­me­di, c’était au tour des Heb­dos du Su­roît.

« Il s’agit non seule­ment d’un bon exer­cice de co­hé­sion d’équipe, mais de l’oc­ca­sion de ren­con­trer des bé­né­voles de tous les âges qui en font une tra­di­tion, in­dique Ma­rie-An­drée Pré­vost, di­rec­trice gé­né­rale des Heb­dos du Su­roît. Les clients sont gen­tils et gé­né­reux. On sort des sté­réo­types en­tou­rant les gens trop ivres. » Et d’ajou­ter : « Beau­coup de jeunes adultes se pré­valent de ce ser­vice. Il s’agit d’une bonne ha­bi­tude à dé­ve­lop­per. Tous ceux qui par­ti­cipent à Opération Nez rouge contri­buent à rendre les routes plus sé­cu­ri­taires. »

Les clients d’Opération Nez rouge sont si gen­tils qu’il est ar­ri­vé de nom­breuses fois que les au­to­mo­biles aient été ré­chauf­fées pour les bé­né­voles avant leur ar­ri­vée.

En plus des bé­né­voles, de nom­breux com­man­di­taires as­surent le suc­cès d’Opération Nez rouge, dont les res­tau­ra­teurs qui offrent de la nour­ri­ture aux bé­né­voles.

Be­soin de bé­né­voles

Opération Nez rouge est à la re­cherche de bé­né­voles. Sans eux, elle ne connaî­trait pas au­tant de suc­cès. Il est par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­cile de trou­ver des bé­né­voles pour la soi­rée du 31 dé­cembre, la plus acha­lan­dée.

« C’est un plai­sir pour moi de don­ner du temps et de contri­buer à rendre les routes plus sé­cu­ri­taires, ex­plique Ya­nick Mi­chaud, ré­dac­teur en chef aux Heb­dos du Su­roît. Il de­vrait y avoir plus de bé­né­voles, car Opération Nez rouge est tou­jours à la re­cherche de vo­lon­taires. »

Les per­sonnes dé­si­reuses de faire du bé­né­vo­lat pour Opération Nez rouge peuvent rem­plir le for­mu­laire à cet ef­fet au Centre d’ac­tion bé­né­vole L’Ac­tuel, au 88, rue Adèle à Vau­dreuil-Do­rion.

Pré­voyez le coup

En tout temps, évi­tez de conduire votre vé­hi­cule si vous n’êtes pas en pleine pos­ses­sion de vos moyens. Lais­sez-le à la mai­son, trou­vez un conduc­teur dé­si­gné ou op­tez pour un ser­vice de rac­com­pa­gne­ment. Sur­tout, em­pê­chez vos proches de conduire avec les fa­cul­tés af­fai­blies.

« J’es­père que les Vau­dreuil-Sou­lan­geois com­pren­dront l’im­por­tance d’uti­li­ser ce ser­vice, mais aus­si de de­meu­rer vi­gi­lants en tout temps, ajoute Ya­nick Mi­chaud. Un ac­ci­dent est si vite ar­ri­vé. »

Le suc­cès d’Opération Nez rouge est dû en grande par­tie à son ap­proche non mo­ra­li­sa­trice. Au­to­mo­bi­listes, soyez pru­dents et res­pon­sables. Après avoir fê­té, ap­pe­lez Opération Nez rouge « pour un dé­part par­fait » au 450 424-4011.

PHOTOTHÈQUE

Dans la nuit de sa­me­di à di­manche, l’équipe des Heb­dos du Su­roît a cha­peau­té les rac­com­pa­gne­ments d’Opération Nez rouge.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.