Sept ques­tions d’ar­gent dont les couples de­vraient dis­cu­ter

L'Etoile - - SORTIES WEEK-END - Source : Agence de la consom­ma­tion en ma­tière fi­nan­cière du Ca­na­da

L’ar­gent est l’une des causes de conflit les plus cou­rantes dans les couples. Les di­ver­gences d’opi­nions concer­nant l’en­det­te­ment, les bud­gets, les ha­bi­tudes de consom­ma­tion et les ob­jec­tifs fi­nan­ciers peuvent don­ner lieu à des désac­cords entre les par­te­naires.

Des études ré­centes ont ré­vé­lé que les dis­cus­sions fi­nan­cières dans les couples causent sou­vent des dis­putes, voire des rup­tures. Que peuvent faire les couples pour évi­ter d’en ar­ri­ver là lors­qu’ils parlent d’ar­gent? Voi­ci des conseils concer­nant sept ques­tions dont les couples de­vraient dis­cu­ter.

1. Vos ac­tifs et vos pas­sifs : Faites preuve d’ou­ver­ture d’es­prit et de trans­pa­rence concer­nant votre ac­tif per­son­nel (épargne, biens, pla­ce­ments) et votre pas­sif (dette contrac­tée par carte de cré­dit, hy­po­thèque, prêt au­to­mo­bile). Ce fai­sant, vous contri­bue­rez à ré­duire au mi­ni­mum les dif­fi­cul­tés à long terme et à fa­ci­li­ter gran­de­ment les choix fi­nan­ciers ju­di­cieux à faire en tant que couple, no­tam­ment lors­qu’il s’agit de prendre des dé­ci­sions aus­si im­por­tantes que l’achat d’une ha­bi­ta­tion. Dres­sez une grille sur pa­pier pour iden­ti­fier clai­re­ment les élé­ments de votre por­te­feuille.

2. Vos an­té­cé­dents en ma­tière de cré­dit : Vos an­té­cé­dents en ma­tière de cré­dit et ceux de votre conjoint au­ront une in­ci­dence sur la ca­pa­ci­té du couple à ob­te­nir du cré­dit. C’est pour­quoi les deux par­te­naires de­vraient com­prendre leurs dos­siers et leurs poin­tages de cré­dit et en dis­cu­ter entre eux en toute fran­chise.

3. Vos prio­ri­tés fi­nan­cières : Qu’il s’agisse d’épar­gner en vue de ver­ser une mise de fonds pour une ha­bi­ta­tion, de rem­bour­ser une dette ou de pla­ni­fier votre ma­riage, il est im­por­tant d’éta­blir vos ob­jec­tifs fi­nan­ciers en­semble pour vous as­su­rer que vous vi­sez tous deux le même but.

4. Vos per­son­na­li­tés fi­nan­cières : Cer­taines per­sonnes aiment dé­pen­ser de l’ar­gent et d’autres aiment l’épar­gner; cer­taines pré­fèrent l’in­ves­tir et d’autres optent pour la di­ver­si­té. Quelle que soit votre per­son­na­li­té du point de vue fi­nan­cier, la fa­çon dont vous gérez vos fi­nances per­son­nelles in­flue­ra sur vos fi­nances en tant que couple. L’ou­ver­ture d’es­prit et l’hon­nê­te­té en ma­tière de dé­penses évitent bien des sur­prises et sont es­sen­tielles pour faire un bud­get réa­liste pour le mé­nage.

5. Le rôle de cha­cun : Qui veille­ra au paie­ment des fac­tures? Qui sur­veille­ra et ra­jus­te­ra le bud­get du mé­nage? Il est conseillé de ré­par­tir ces tâches équi­ta­ble­ment pour que les deux par­te­naires du couple soient bien in­for­més de leur si­tua­tion fi­nan­cière com­mune et aient le sen­ti­ment de jouer un rôle ac­tif dans la prise de dé­ci­sions.

6. Vos re­ve­nus et vos dé­penses : La pre­mière étape pour éta­blir un bud­get réa­liste pour deux et at­teindre vos ob­jec­tifs fi­nan­ciers en­semble, c’est de sa­voir com­bien d’ar­gent chaque membre du couple rap­porte au foyer tous les mois après im­pôt. En­suite, com­pa­rez ce mon­tant à vos obli­ga­tions men­suelles, in­di­vi­duelles et conjointes (té­lé­phone cel­lu­laire, rem­bour­se­ment d’une dette, loyer…).

7. Vos en­tentes fi­nan­cières : Les an­té­cé­dents fi­nan­ciers, les si­tua­tions et les be­soins dif­fèrent d’une per­sonne à l’autre, c’est pour­quoi il est payant de dis­cu­ter de la fa­çon dont vos fi­nances réunies de­vraient être gé­rées. À com­bien s’élèvent les frais de ges­tion que vous payez? Quelles ins­ti­tu­tions fi­nan­cières offrent les meilleurs pro­duits pour ré­pondre à vos be­soins en tant que couple?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.