Froid in­tense

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

Vau­dreuil-Soulanges connaît ac­tuel­le­ment une pé­riode de très grand froid. Si la plu­part des gens la vivent bien, cette si­tua­tion de­vient cri­tique pour les iti­né­rants.

Il y a une se­maine, les res­pon­sables des ac­ti­vi­tés ex­té­rieures hi­ver­nales ont dû adap­ter leur pro­gramme à cause du re­doux. Mais un froid ex­trême s’est ins­tal­lé, frap­pant les sans-abri vau­dreuilsou­lan­geois. En ef­fet, peu de res­sources lo­cales existent afin de les hé­ber­ger lors de ces mo­ments dif­fi­ciles.

Certes, des or­ga­nismes com­mu­nau­taires oeuvrent dans la ré­gion, mais peu offrent un ser­vice d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence. Le centre d’aide La Pas­se­relle, par exemple, ac­cueille les né­ces­si­teux ex­clu­si­ve­ment en cas de vio­lence conju­gale. Pour sa part, le Centre d’ac­tion bé­né­vole L’Ac­tuel n’a pas de struc­tures adap­tées pour les iti­né­rants. Les bé­né­voles ne peuvent que don­ner des vê­te­ments chauds et de la nour­ri­ture. Pour la ques­tion du lo­ge­ment, les sans-abri sont confiés au CLSC de Vau­dreuil-Soulanges.

Ils sont alors pris en charge par l’ac­cueil psy­cho­so­cial. Ce ser­vice, ras­sem­blant di­vers par­te­naires com­mu­nau­taires, comble les be­soins élé­men­taires : ha­bille­ment, nour­ri­ture et hé­ber­ge­ment. Dans des cas plus pé­nibles, les sans-abri sont ai­guillés vers des or­ga­nismes mon­tréa­lais plus adap­tés à l’iti­né­rance.

En­fin, les né­ces­si­teux peuvent se tour­ner vers L’Ai­guillage, un centre d’aide aux Co­teaux of­frant un ser­vice d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence. Mais pas plus de 72 heures.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.