La pas­sion de Fre­drick d’an­ter­ny

Bi­blio­thèque Ga­by-far­mer-de­nis

L'Etoile - - NOUVELLES - MA­RIE-MAXIME COUSINEAU

Sa­me­di, Fre­drick d’An­ter­ny, au­teur de nom­breux al­bums jeu­nesse et de sé­ries pour ado­les­cents, était de pas­sage à la bi­blio­thèque Ga­by-Far­mer-De­nis afin d’y ren­con­trer son pu­blic.

Ce­la fait huit ans que Fre­drick d’An­ter­ny se consacre à temps plein à l’écri­ture de ro­mans. Au­tre­fois li­braire et re­pré­sen­tant com­mer­cial pour plu­sieurs édi­teurs, il pu­blie au­jourd’hui une di­zaine d’al­bums et de ro­mans par an­née. Il a écrit no­tam­ment les sé­ries Éo­lia, Les Messagers de Gaïa et Sto­rine.

Sa­me­di en ma­ti­née, il a ren­con­tré les plus pe­tits, avec les­quels il a réa­li­sé un bri­co­lage de la pe­tite flamme bleue, le per­son­nage d’une de ses col­lec­tions d’al­bums jeu­nesse. En après-mi­di, il a en­tre­te­nu son pu­blic de son ex­pé­rience en tant qu’écri­vain.

« Nous pos­sé­dons tous la ca­pa­ci­té d’in­ven­ter une his­toire, af­firme le ro­man­cier. Et si nous pou­vons in­ven­ter une his­toire, nous pou­vons in­ven­ter notre vie. La preuve : je l’ai fait! »

Tout jeune, Fre­drick d’An­ter­ny était dé­jà pas­sion­né d’écri­ture et de fic­tion. Au­jourd’hui, il est de­ve­nu ce qu’il a tou­jours rê­vé d’être : un au­teur pro­li­fique.

Par ailleurs, la per­sé­vé­rance dont il a fait preuve afin de de­ve­nir écri­vain montre qu’il faut tou­jours croire en ses rêves. « Pen­dant 10 ans, j’ai ten­té de me faire pu­blier et je me heur­tais aux re­fus constants des édi­teurs », re­late Fre­drick d’An­ter­ny. Heu­reu­se­ment, il a eu la chance de jouir des bons conseils de l’écri­vain qué­bé­cois Marc Fi­sher. De­puis, il par­tage ses as­tuces de ro­man­cier avec les ado­les­cents dans le but de sti­mu­ler leur ima­gi­naire et leur créa­ti­vi­té.

Vivre avec ses per­son­nages

Avant de se lan­cer dans l’écri­ture d’un ro­man, l’écri­vain vit en pen­sée avec ses per­son­nages. « J’es­saie de les com­pren- dre, de les connaître, confie-t-il. Ce­la peut même du­rer plu­sieurs an­nées. » Le but de l’au­teur est de faire res­sen­tir des émo­tions à ses lec­teurs, une tâche qui ne s’avère pas tou­jours fa­cile.

Par ailleurs, lors­qu’il donne des confé­rences dans les écoles, Fre­drick d’An­ter­ny tient des ate­liers de créa­tion et d’écri­ture. Il dis­tri­bue des por­traits de pay­sages ou de per­son­nages et de­mande aux par­ti­ci­pants d’in­ven­ter la suite. « Les ado­les­cents se rendent compte qu’ils sont ca­pables d’in­ven­ter. Ce­pen­dant, il ne faut pas tout dire d’un per­son­nage : le lec­teur doit dé­cou­vrir cer­taines choses par lui-même, c’est ce qui le tient en ha­leine », pré­vient-il.

Les lec­teurs pour­ront bien­tôt connaître la suite des aven­tures des hé­ros des sé­ries Éo­lia et Les Messagers de Gaïa, car la sor­tie de plu­sieurs tomes est pré­vue au cours de 2013.

PHO­TO DA­NIEL CUILLE­RIER

Sa­me­di ma­tin, l’au­teur Fre­drick d’An­ter­ny a ani­mé un ate­lier de bri­co­lage pour les pe­tits à la bi­blio­thèque Ga­by-Far­mer-De­nis, aux Cèdres.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.