Vau­dreuil, un monde de dé­cou­vertes

L'Etoile - - ARTS ET CULTURE - YA­NICK MI­CHAUD

Cette se­maine, Vau­dreuil-Soulanges.tv vous per­met de dé­cou­vrir de toutes nou­velles choses en se tour­nant vers Vau­dreuil. Deux nou­velles cap­sules se­ront en ondes au­jourd’hui et de­main, met­tant en ve­dette des ac­teurs de la ré­gion. Dans l’émis­sion

on ap­prend d’où vient le nom de Vau­dreuil.

sur-le-Lac, d’Hud­son, de L’Île-Ca­dieux et de Saint-La­zare. Ses pos­ses­sions sont ma­jo­rées en 1725 par la sei­gneu­rie de Ri­gaud, qui com­prend les mu­ni­ci­pa­li­tés de Ri­gaud, de Pointe-For­tune, de TrèsSaint-Ré­demp­teur et de Sainte-Marthe.

Ce ma­riage lie aus­si la fa­mille de Ri­gaud de Vau­dreuil aux puis­sants Char­tier de Lot­bi­nière. Le couple au­ra une des­cen­dance no­table dont fait par­tie le deuxième marquis de Vau­dreuil, Pierre de Ri­gaud de Vau­dreuil de Ca­va­gnal (1698-1778).

Cet of­fi­cier de ma­rine est nom­mé gou­ver­neur de la Loui­siane en 1742, puis de la Nou­velle-France en 1755. Der­nier gou­ver­neur gé­né­ral de la co­lo­nie, il y connaî­tra des mo­ments dif­fi­ciles. Sous son ad­mi­nis­tra­tion, la Nou­velle-France de­vient le théâtre de la Guerre de Sept Ans, qui op­pose la France à la Grande-Bretagne. En­fin, le marquis de Vau­dreuil au­to­rise la si­gna­ture de la ca­pi­tu­la­tion de la Nou­vel­leF­rance en sep­tembre 1760. La France per­dra sa co­lo­nie aux mains de sa ri­vale en 1763.

La fa­mille de Vau­dreuil vend alors ses pos­ses­sions de la « Pro­vince of Que­bec » et rentre en France. L’ac­qué­reur est Mi­chel Char­tier de Lot­bi­nière, lié, rap­pe­lons-le, aux de Ri­gaud de Vau­dreuil par al­liance. La pa­roisse se­ra nom­mée en son hon­neur : Saint-Mi­chel-de-Vau­dreuil.

Cette nou­velle ère mar­que­ra l’amorce d’un dé­ve­lop­pe­ment ra­pide pour ce qui de­vien­dra le vil­lage de Vau­dreuil en 1845, et la ville du même nom en 1963. Sous les de Vau­dreuil, la sei­gneu­rie ne comp­tait que 90 fa­milles. En 1891, la par­tie qui de­vien­dra Do­rion est sé­pa­rée de ce ter­ri­toire, mais les deux mu­ni­ci­pa­li­tés fu­sion­ne­ront à nou­veau en 1994.

Cette cap­sule pour­ra être vi­sion­née dès au­jourd’hui, mer­cre­di, sur Vau­dreuilSou­langes.tv. de Dis-moi ce que tu lis se­ra en ondes, et les ado­les­cents se­ront heu­reux de sa­voir que l’on a pen­sé à eux.

On y parle de lit­té­ra­ture jeu­nesse, de ro­mans pour les ado­les­cents.

Pour l’oc­ca­sion, l’ani­ma­teur re­çoit Alice Ouel­let de Vau­dreuil-Do­rion, qui traite du ro­man Ouate de phoque! Ne rou­gis pas Léa, écrit par une jeune fille de Vau­dreuil, Ca­mille Beau­mier.

Ce ro­man s’adresse avant tout aux jeunes de 10 à 17 ans. L’invitée l’a dé­vo­ré.

L’au­teure ra­conte les ex­pé­riences de l’école se­con­daire. Le per­son­nage prin­ci­pal, Léa, parle de sa meilleure amie, Li­ly, de ses pa­rents et du gar­çon qu’elle aime, An­toine.

L’ani­ma­teur en pro­fi­te­ra éga­le­ment pour pro­po­ser d’autres lec­tures. Des ro­mans pour les jeunes, pour qu’ils passent du temps à ex­plo­rer de nou­veaux mondes, vivre de belles aven­tures et dé­cou­vrir la pas­sion de la lec­ture.

Une cap­sule en­re­gis­trée à la Li­brai­rie Boyer de Vau­dreuil-Do­rion, à ne pas man­quer dès jeu­di sur Vau­dreuil-Soulanges.tv.

PHOTOTHÈQUE

On dé­couvre Ouate de phoque! de la jeune au­teure de la ré­gion Ca­mille Beau­mier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.