Une sur­prise pour tous

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (M.D.)

Une nou­velle in­usi­tée se­coue les ca­tho­liques du monde en­tier : le pape Be­noît XVI a an­non­cé sa dé­mis­sion lun­di.

Sur­pris par cette nou­velle, l’ab­bé Nor­mand Ber­ge­ron et l’agente de pas­to­rale Mar­tine Hé­bert, de la pa­roisse Saint-Mi­chel, croient que le pape a pris une dé­ci­sion humble. Si son pré­dé­ces­seur, Jean-Paul II, avait as­su­mé jus­qu’au bout ses fonc­tions de pape, Be­noît XVI, lui, a choi­si de cé­der sa place à quel­qu’un de plus apte à rem­plir ses fonc­tions. D’ailleurs, dans une en­tre­vue en 2010, il avait lais­sé en­tendre qu’il avait un de­voir et un droit de quit­ter ses fonc­tions. Mal­gré cette pos­si­bi­li­té, tous les papes ont choi­si d’ho­no­rer leur foi jus­qu’au bout. Jo­seph Alois Rat­zin­ger est le troi­sième à dé­mis­sion­ner dans toute l’his­toire de l’Église ca­tho­lique. Le der­nier re­non­ce­ment au pon­ti­fi­cat re­monte à 1415. « C’est d’abord vu comme une vo­ca­tion, c’est plus qu’une mis­sion. Ça en­gage une vie en­tière », ex­plique Nor­mand Ber­ge­ron.

La san­té de Be­noît XVI était chan­ce­lante, di­sait son frère mé­de­cin. Le 11 fé­vrier étant la Jour­née mon­diale des ma­lades, Mar­tine Hé­bert re­lève une coïn­ci­dence avec le jour qu’a choi­si le pape pour an­non­cer son dé­part à cause de la ma­la­die. Se­lon elle, il a re­con­nu la pos­si­bi­li­té de pas­ser le flam­beau, ce qui dé­montre son sens des res­pon­sa­bi­li­tés.

Un ave­nir pro­met­teur

L’ab­bé Nor­mand Ber­ge­ron, à l’ins­tar de nom­breux in­ter­nautes qui se sont pro­non­cés à la suite de la nou­velle, es­père un vent de re­nou­veau au Va­ti­can. « On sou­haite tous avoir quel­qu’un de dy­na­mique, un bon vi­vant qui au­ra du cha­risme de fra­ter­ni­té, d’es­pé­rance et qui sau­ra mon­trer un vi­sage de l’Église aus­si por­teur d’ave­nir », in­dique-t-il. Comment le suc­ces­seur de Be­noît XVI se­ra-t-il élu? D’abord, il faut qu’un car­di­nal soit pro­po­sé par un pair. Puis, les car­di­naux de moins de 80 ans vo­te­ront en conclave. S’en­sui­vra la fa­meuse fu­mée blanche pour an­non­cer aux fi­dèles l’élec­tion du nou­veau pape.

Par ailleurs, l’an­cien ar­che­vêque de Qué­bec, Marc Ouel­let, se­rait sé­rieu­se­ment con­si­dé­ré pour ceindre la tiare.

Un pon­ti­fi­cat dif­fi­cile

Dé­jà âgé à ses dé­buts en 2005, Be­noît XVI a dû af­fron­ter de grands dé­fis au cours de son pon­ti­fi­cat. Par exemple, au centre d’un scandale au su­jet d’abus sexuels sur des mi­neurs com­mis par des prêtres, il a créé une po­lé­mique lors­qu’il s’est ex­cu­sé pu­bli­que­ment au nom de l’Église au­près des vic­times.

« Il s’in­té­res­sait aux jeunes et a pour­sui­vi les Jour­nées mon­diales de la jeu­nesse. Il a vou­lu dé­ve­lop­per le dia­logue avec les juifs et l’Is­lam », si­gnale l’ab­bé Ber­ge­ron. Son man­dat consis­tait donc à de­meu­rer fi­dèle à l’Église tout en s’ou­vrant au monde.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.