Hom­mage post­hume à Jean-marc Du­charme

Le centre com­mu­nau­taire de Vau­dreuil-do­rion re­bap­ti­sé

L'Etoile - - ACTUALITÉ - SIMON RI­CHARD

Le conseil mu­ni­ci­pal de Vau­dreuil-Do­rion a sou­li­gné l’en­ga­ge­ment de Jean-Marc Du­charme en adop­tant une ré­so­lu­tion pour re­bap­ti­ser le centre com­mu­nau­taire de Vau­dreuilDo­rion, sis au 21, rue Louise-Jo­sephte. Dé­sor­mais, le bâ­ti­ment s’ap­pel­le­ra « centre com­mu­nau­taire Jean-Marc-Du­charme ».

«

Monsieur Du­charme était un homme très pré­sent, ac­ces­sible, à l’écoute des gens et de leurs be­soins, ex­plique Guy Pi­lon, maire de Vau­dreuil-Do­rion. Pen­dant 29 ans, il a été en­tiè­re­ment dé­voué à son tra­vail. Nous nous de­vions de sou­li­gner son pas­sage à Vau­dreuilDo­rion. »

Rap­pe­lons que Jean-Marc Du­charme est dé­cé­dé le 17 oc­tobre 2011 à l’âge de 61 ans. Il a été di­rec­teur du Ser­vice ac­tion com­mu­nau­taire de Vau­dreuil, puis di­rec­teur du Ser­vice ac­tion com­mu­nau­taire de Vau­dreuil-Do­rion après la fu­sion de Vau­dreuil et de Do­rion. Il était re­trai­té de­puis 2006.

Bio­gra­phie

En 1977, alors âgé de 26 ans, Jean-Marc Du­charme a en­tre­pris sa car­rière au Ser­vice des loi­sirs de Vau­dreuil. À l’époque, les ser­vices des loi­sirs de la plu­part des mu­ni­ci­pa­li­tés en­vi­ron­nantes re­po­saient sur une vi­sion ré­gio­nale. Jean- Marc Du­charme, à la re­cherche de plus d’au­to­no­mie, a alors pro­po­sé de rem­pla­cer l’ap­pel­la­tion Ser­vice des loi­sirs par celle de Ser­vice ac­tion com­mu­nau­taire. Un chan­ge­ment sym­bo­lique qui in­cite le mi­lieu à se prendre en charge. Le mot d’ordre? Sou­tien. Sou­tien aux bé­né­voles, aux ci­toyens et aux or­ga­nismes. Cette ap­proche sin­gu­lière ap­por­te­ra son lot de chan­ge­ments. La for­ma­tion de plu­sieurs co­mi­tés in­dé­pen­dants per­met de mettre l’ac­cent sur les in­di­vi­dus et de bo­ni­fier l’offre de ser­vices.

Jean-Marc Du­charme fait preuve d’une grande ou­ver­ture et s’avère fort in­té­res­sé par le par­tage de l’in­for­ma­tion avec les di­rec­teurs des autres mu­ni­ci­pa­li­tés. Il de­vient donc pré­sident de l’As­so­cia­tion des di­rec­teurs de loi­sirs du Qué­bec et pré­sident de la Table ré­gio­nale des di­rec­teurs du Sud-Ouest. Sou­cieux du dé­ve­lop­pe­ment et de la crois­sance de sa ville, il par­ti­cipe à la créa­tion du Co­mi­té jeu­nesse La Presqu’Île. D’ailleurs, cet or­ga­nisme lui te­nait tel­le­ment à coeur que, peu après sa re­traite et à la de­mande gé­né­rale, il a sié­gé à nou­veau au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion.

Re­con­nu pour sa plume re­mar­quable, Jean-Marc Du­charme a ré­di­gé plu­sieurs do­cu­ments au cours de sa car­rière. Qu’il s’agisse de rè­gle­ments gé­né­raux ou des rè­gle­ments du Co­mi­té jeu­nesse, son ta­lent est fré­quem­ment sol­li­ci­té. Sa verve s’ob­serve aus­si dans

MONSIEUR DU­CHARME ÉTAIT UN HOMME TRÈS PRÉ­SENT, AC­CES­SIBLE, À L’ÉCOUTE DES GENS ET DE LEURS BE­SOINS

– GUY PI­LON, MAIRE DE VAU­DREUIL-DO­RION

quelques dis­cours de l’an­cien maire Ger­main Bé­dard. Tous les pro­jets aux­quels il croit se voient dé­fen­dus et pro­pul­sés.

Fier fon­da­teur des Fes­ti­vi­tés vau­dreuilloises, Jean-Marc Du­charme par­ti­cipe à l’or­ga­ni­sa­tion de ventes-dé­bar­ras à l’aré­na, de ca­si­nos, de ral­lyes, de sou­perss­pec­tacles et de soi­rées meurtre et mystère avec des co­mé­diens pro­fes­sion­nels. Ses nom­breuses réa­li­sa­tions té­moignent de son dé­voue­ment et de sa grande dis­po­ni­bi­li­té.

Jean-Marc Du­charme a contri­bué à l’ob­ten­tion de sub­ven­tions pour les per­sonnes han­di­ca­pées en ce qui a trait, entre autres, à l’ac­ces­si­bi­li­té à la pis­cine mu­ni­ci­pale et à leur par­ti­ci­pa­tion aux camps de jour. Il a pro­cé­dé à la rénovation du centre com­mu­nau­taire et s’est in­ves­ti dans le ba­se­ball, la balle-molle et le hockey mineur. À la suite de la fu­sion de Vau­dreuil et de Do­rion, il a conso­li­dé plu­sieurs or­ga­nismes afin d’en as­su­rer la conti­nui­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.