Ma­rio, Ja­mie Ni­cholls connaît bien la chan­son!

Ré­forme du Sé­nat

L'Etoile - - C’EST MON OPINION - Marc Bou­dreau, can­di­dat du Par­ti conser­va­teur du Ca­na­da dans Vau­dreuil-soulanges

« Ce n’est pas parce que le ca­det des sé­na­teurs, Pa­trick Bra­zeau, au­rait po­sé des actes cri­mi­nels qu’il faut éli­mi­ner l’ins­ti­tu­tion. La re­prise de ce re­frain, ces der­niers jours, est trop sim­pliste. » C’est ce qu’a af­fir­mé Jacques Samson du Jour­nal de Montréal au su­jet des at­taques du Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique à l’en­droit du Sé­nat ca­na­dien. Bien que cette dé­cla­ra­tion semble des plus lo­giques, le dé­pu­té de Vau­dreuil-Soulanges, Ja­mie Ni­cholls, se sou­met à son par­ti et continue de chan­ter la sé­ré­nade écrite par le bu­reau de Thomas Mul­cair à Ot­ta­wa. Pen­dant ce temps, le gou­ver­ne­ment conser­va­teur agit afin de ré­for­mer cette ins­ti­tu­tion, comme il s’y est en­ga­gé par le pas­sé.

Le 1er fé­vrier der­nier, le mi­nistre d’État à la ré­forme dé­mo­cra­tique a an­non­cé que le gou­ver­ne­ment du Ca­na­da fai­sait ap­pel à la Cour su­prême afin de s’in­for­mer sur le pro­ces­sus de mo­di­fi­ca­tion consti­tu­tion­nelle que né­ces­site la ré­forme du Sé­nat. Quatre ques­tions se­ront alors po­sées à la plus haute cour de jus­tice du pays.

Tout d’abord, le gou­ver­ne­ment ré­pond à la pré­oc­cu­pa­tion de M. Ni­cholls, qui qua­li­fie le Sé­nat de sym­bole de la « valse par­ti­sane ». C’est pour­quoi le gou­ver­ne­ment conser­va­teur sou­haite que les sé­na­teurs soient dé­sor­mais élus par la po­pu­la­tion de la pro­vince qu’ils re­pré­sentent. L’Al­ber­ta a d’ailleurs pris les de­vants : la pro­vince élit de­puis 1989 les can­di­dats au Sé­nat. Trois d’entre eux ont d’ailleurs été nom­més à la chambre haute. Chaque fois que le pre­mier mi­nistre a eu la chance de nom­mer un sé­na­teur « élu », il l’a fait.

Le dé­pu­té se pré­oc­cupe aus­si de la no­mi­na­tion jus­qu’à l’âge de 75 ans des sé­na­teurs. Dans sa ré­forme, le gou­ver­ne­ment conser­va­teur sou­haite li­mi­ter la du­rée du man­dat des sé­na­teurs. De quoi ras­su­rer l’élu de Saint-La­zare. La qua­li­fi­ca­tion des sé­na­teurs en ma­tière de pro­prié­té et de va­leur nette ain­si que la ques­tion de l’abo­li­tion du Sé­nat sont éga­le­ment sou­mises à la Cour su­prême.

Pen­dant que Thomas Mul­cair et son par­ti conti­nuent de faire de tous les dos­siers une ques­tion par­ti­sane, le gou­ver­ne­ment conser­va­teur, fort de son man­dat, agit pour les Ca­na­diens et va de l’avant avec sa ré­forme du Sé­nat afin de rendre cette importante ins­ti­tu­tion plus dé­mo­cra­tique, plus ef­fi­cace et plus re­pré­sen­ta­tive.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.