Conseils en ma­tière de via­bi­li­té fi­nan­cière aux ache­teurs d’une pre­mière mai­son

L'Etoile - - AMÉNAGEMENT PAYSAGER - (EN)

L’achat de votre pre­mière mai­son, ex­pé­rience sti­mu­lante, marque une étape im­por­tante dans votre vie.

Tou­te­fois, le pro­ces­sus peut se ré­vé­ler quelque peu an­gois­sant pour un grand nombre d’ache­teurs d’une pre­mière mai­son qui ne savent pas à quoi s’at­tendre ni comment prendre les meilleures dé­ci­sions.

Se­lon des re­cherches, les ache­teurs de 18 à 34 ans craignent d’as­su­mer des res­pon­sa­bi­li­tés fi­nan­cières qui dé­passent leurs moyens.

« Avec des conseils et des ou­tils de bud­gé­ti­sa­tion adé­quats, vous pou­vez ache­ter votre pre­mière mai­son et vivre se­lon vos moyens, dé­clare Ka­vi­ta Jo­shi, di­rec­trice, Stra­té­gies clien­tèle, d’une grande banque. Un conseiller en prêts hy­po­thé­caires peut of­frir des conseils et un sou­tien per­son­na­li­sés pour vous ai­der à com­prendre toutes les ré­per­cus­sions fi­nan­cières de l’achat de votre pre­mière mai­son. »

Quelques conseils

pas­sez en re­vue les op­tions de mise de fonds, votre re­ve­nu fa­mi­lial, vos dettes, les pré­vi­sions de coûts men­suels de lo­ge­ment et les frais de clô­ture es­ti­ma­tifs.

- Dres­sez la liste des ca­rac­té­ris­tiques re­cher­chées

Dé­ter­mi­nez quelles ca­rac­té­ris­tiques sont es­sen­tielles pour vous, et quelles ca­rac­té­ris­tiques sont fa­cul­ta­tives.

- Dé­ci­dez du mon­tant de votre mise de fonds

Dé­ter­mi­nez à l’avance le mon­tant que vous vous sen­tez en me­sure de ver­ser. Plu­sieurs op­tions s’offrent à vous, se­lon le mon­tant de la mise de fonds que vous pou­vez vous per­mettre de dé­bour­ser. - Pré­voyez les frais de clô­ture Il est im­por­tant de sa­voir à com­bien s’élè­ve­ront vos frais de clô­ture. Pré­voyez au moins 1,5 % du prix d’achat. - Ob­te­nez une hy­po­thèque pré­ap­prou­vée Si vous n’êtes pas cer­tain d’être ad­mis­sible à une hy­po­thèque ou si vous igno­rez com­bien vous pour­riez ob­te­nir, dis­cu­tez avec un conseiller en prêts hy­po­thé­caires qui pas­se­ra en re­vue avec vous les cri­tères d’ad­mis­si­bi­li­té et les op­tions hy­po­thé­caires qui vous sont of­fertes. - Com­pre­nez vos op­tions de ver­se­ments Un grand nombre d’ache­teurs d’une pre­mière mai­son ac­cordent plus d’im­por­tance au taux d’in­té­rêt qu’à la so­lu­tion hy­po­thé­caire en soi. Bien que le taux d’in­té­rêt soit un fac­teur à ne pas né­gli­ger, les dif­fé­rents types d’hy­po­thèque et de struc­tures de paie­ment, ain­si que les mo­da­li­tés et la sou­plesse de la so­lu­tion choi­sie, au­ront une in­ci­dence beau­coup plus im­por­tante sur ce qu’il vous en coûte d’être pro­prié­taire. - Anticipez les dé­penses im­pré­vues L’achat d’une pre­mière mai­son en­traîne un cer­tain nombre de coûts, no­tam­ment : l’ins­pec­tion de la mai­son par un ins­pec­teur pro­fes­sion­nel, les ho­no­raires du no­taire, les droits de mu­ta­tion, les taxes fon­cières et l’as­su­rance de biens. Vous de­vrez éga­le­ment te­nir compte des coûts non ré­pé­ti­tifs, tels que les frais de dé­mé­na­ge­ment, et des frais per­ma­nents, comme le chauf­fage, l’élec­tri­ci­té et l’eau. - Soyez réa­liste Il est pos­sible que vous sous-es­ti­miez ou sur­es­ti­miez le mon­tant que vous pou­vez vous per­mettre de payer pour votre mai­son. Des pro­fes­sion­nels peuvent vous fa­ci­li­ter la tâche en vous pré­ci­sant le ver­se­ment hy­po­thé­caire maxi­mal que vous pou­vez vous per­mettre de payer chaque mois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.