Jeunes ci­néastes à l’oeuvre

Fes­ti­val Pre­mière Prise

L'Etoile - - SORTIES WEEK-END - MY­RIAM DE­LISLE

Ce ven­dre­di 17 mai dès 19 h30 au­ra lieu la 6e édi­tion du Fes­ti­val Pre­mière Prise, le­quel per­met aux élèves de 13 à 17 ans de s’ex­pri­mer avec le ci­né­ma.

En ef­fet, ce fes­ti­val, fon­dé par Pa­trick Ro­zon, en est à sa sixième an­née. Cette ini­tia­tive qui cé­lèbre le ci­né­ma étu­diant pré­sen­te­ra cette an­née sept films :

J’ai tué mon art, Une der­nière grande res­pi­ra­tion, Der­nier ap­pel et L’amou­reuse par la Ci­té-des-Jeunes, L’in­con­nu par le Chêne-Bleu, Dam­né par l’école se­con­daire Ca­sa­vant et Hay­them shake de l’école se­con­daire La Dau­ver­sière.

L’évé­ne­ment ma­jeur du Fes­ti­val, le ga­la, met en com­pé­ti­tion les élèves de la Ci­té-desJeunes, mais aus­si ceux des autres éta­blis­se­ments se­con­daires du Qué­bec qui dé­si­rent pré­sen­ter leurs films. De­vant près de 500 per­sonnes et un ju­ry com­po­sé de pro­fes­sion­nels du mi­lieu, les jeunes sont ju­gés dans huit ca­té­go­ries (meilleur scé­na­rio, meilleure di­rec­tion pho­to, meilleur mon­tage, etc.), et re­çoivent des prix ré­com­pen­sant leurs ef­forts.

Pour l’édi­tion 2013, So­phie Des­ma­rais ( Ya­mas­ka), Alexandre Do­mingue ( Mon­sieur La­zar), Be­noit Guichard ( Ca­davres) et Joey Scarpellino ( Les Pa­rents) oc­cu­pe­ront les fau­teuils des juges.

Ce­pen­dant, la soi­rée ne s’ar­rête pas là. Un vo­let spec­tacle as­su­ré par les élèves de la pre­mière à la cin­quième se­con­daire ne man­que­ra pas de di­ver­tir le pu­blic.

Une pas­sion : le ci­né­ma

C’est à la suite de sept ans à la barre des spec­tacles ama­teurs que Pa­trick Ro­zon, en­sei­gnant à la Ci­té-des-Jeunes, s’est lan­cé dans ce nou­veau pro­jet. Pas­sion­né de ci­né­ma, il sou­hai­tait trans­mettre l’amour de cet art à ses étu­diants.

De­puis, plu­sieurs jeunes se dé­couvrent une pas­sion lors­qu’ils écrivent le scé­na­rio, tendent la perche, filment, di­rigent et montent leur court-mé­trage pour la pre­mière fois.

L’ob­jec­tif à long terme? Que le Fes­ti­val dure toute une fin de se­maine et qu’il connaisse une no­to­rié­té aus­si grande que ce­lui de Cannes, mais en mi­lieu sco­laire.

PHO­TO DA­NIEL CUILLERIER

Le Fes­ti­val ne pré­sente pas que des courts mé­trages; il dé­voile chaque an­née le ta­lent de co­mé­diens de tous les ni­veaux du se­con­daire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.