Nom­breuses ventes-dé­bar­ras

En­cou­ra­ger les or­ga­nismes com­mu­nau­taires

L'Etoile - - LA UNE - MA­RIE-MAXIME COU­SI­NEAU

Cette fin de se­maine, de nom­breux Vau­dreuil-Sou­lan­geois ont te­nu des ventes-dé­bar­ras par­tout dans la ré­gion. Pour cer­tains, il s’agis­sait de l’ac­ti­vi­té idéale pour contri­buer à une bonne cause.

Ven­dant des ar­ticles de­vant leur pro­prié­té ou oeu­vrant au­près d’un groupe, les Vau­dreuil-Sou­lan­geois ont cer­tai­ne­ment pro­fi­té de la jour­née en­so­leillée de sa­me­di pour prendre un bain de so­leil.

En ef­fet, plu­sieurs ci­toyens de L’ÎlePer­rot et des en­vi­rons se sont joints au groupe im­mo­bi­lier Royal Le­Page qui or­ga­ni­sait sa vente-dé­bar­ras an­nuelle au pro­fit de La Pas­se­relle, or­ga­nisme si­tué à Vau­dreuil-Do­rion of­frant un hé­ber­ge­ment d’ur­gence aux per­sonnes vic­times de vio­lence conju­gale.

« Chaque an­née, cette vente-dé­bar­ras per­met d’amas­ser de 5000 à 6000 $, a in­di­qué Grant Sta­ley, agent im­mo­bi­lier chez Royal Le­Page. Nous choi­sis­sons de ve­nir en aide à la Pas­se­relle, car, à l’op­po­sé de la So­cié­té ca­na­dienne du can­cer pour la­quelle de nom­breuses col­lectes de fonds sont or­ga­ni­sées en tout temps, la vio­lence conju­gale est un su­jet ca­ché, le monde n’en parle pas vrai­ment. »

Ain­si, les par­ti­cu­liers pou­vaient se pro­cu­rer une table au coût de 50 $ et y vendre leurs ef­fets toute la jour­née. Outre la lo­ca­tion des tables, le groupe im­mo­bi­lier a éga­le­ment pu amas­ser des fonds grâce à un en­can si­len­cieux. Les com­mer­çants lo­caux, très gé­né­reux, ont fait don d’ar­ticles ou de ser­vices pour contri­buer à l’en­can.

Par ailleurs, les ven­deurs et les ache­teurs ont pro­fi­té de l’am­biance et de l’ani­ma­tion qui ré­gnaient de­vant les bu­reaux de l’agence im­mo­bi­lière, sur le bou­le­vard Don-Qui­chotte. Les bé­né­voles, des agents du groupe Royal Le­Page, pré­pa­raient des hot-dogs, ham­bur­gers et col­la­tions à vendre. De plus, les pas­sants pou­vaient par­ti­ci­per à des jeux d’adresse et les en­fants se faire ma­quiller.

Se­lon Grant Sta­ley, le temps ma­gni­fique a contri­bué à at­ti­rer plus de vi­si­teurs que les an­nées pré­cé­dentes. D’ici les se­maines à ve­nir, tout l’ar­gent amas­sé pen­dant la vente-dé­bar­ras se­ra re­mis à l’or­ga­nisme.

Vente-dé­bar­ras du Club Op­ti­miste

Quant au Club Op­ti­miste Les Co­teaux, les nom­breux bé­né­voles ont at­ten­du les ache­teurs de­vant l’hô­tel de ville de la mu­ni­ci­pa­li­té sa­me­di et di­manche. Les se­maines pré­cé­dant la vente-dé­bar­ras, les bé­né­voles ont ré­col­té, porte à porte, les ar­ticles dont les Co­teau­lois vou­laient se dé­par­tir. Meubles, té­lé­vi­seurs et plus en­core étaient à vendre.

Pour leur part, les membres du Club Op­ti­miste Les Co­teaux ont dé­ci­dé de ver­ser les pro­fits à la Fon­da­tion Op­ti­miste des en­fants ca­na­diens. Tout l’ar­gent re­cueilli par cette fon­da­tion reste au Ca­na­da et sert à fi­nan­cer, entre autres, des pro­grammes et des bourses d’études, et per­met à de jeunes Ca­na­diens de par­ti­ci­per à des concours in­ter­na­tio­naux d’art oratoire, d’écri­ture et plus en­core.

Pour la pre­mière édi­tion de la ven­te­dé­bar­ras, le Club Op­ti­miste Les Co­teaux a amas­sé plus de 1100 $. Se­lon le pré­sident du groupe, Syl­vain Gen­dron, la po­pu­la­tion a été très gé­né­reuse et a don­né un peu plus que né­ces­saire, sa­chant que les bé­né­voles du Club Op­ti­miste s’in­ves­tissent gran­de­ment dans leur com­mu­nau­té. Les bé­né­voles fe­ront don des ar­ticles non ven­dus à l’église de Saint-Zo­tique pour la te­nue de son 16e ba­zar les 1er et 2 juin pro­chain, dans le sous-sol de l’église.

PHO­TO DA­NIEL CUILLERIER

Le Club Op­ti­miste Les Co­teaux a pour sa part ven­du maints ar­ticles et meubles tout au long de la fin de se­maine. Le groupe re­met­tra l’ar­gent amas­sé à la Fon­da­tion Op­ti­miste des en­fants ca­na­diens.

PHO­TO MA­RIE-MAXIME COU­SI­NEAU

Sa­me­di, de­vant les bu­reaux de Royal Le­Page à L’ÎlePer­rot, les agents im­mo­bi­liers et les par­ti­cu­liers ont te­nu une vente-dé­bar­ras au pro­fit de l’or­ga­nisme La Pas­se­relle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.