Dé­ve­lop­per pour contrer une pé­nu­rie

Col­lège de Val­ley­field

L'Etoile - - SANTÉ - (C.C.J.)

C’est une vé­ri­té de La Pa­lice : les be­soins en res­sources qua­li­fiées dans le do­maine de la san­té sont criants dans la grande ré­gion mé­tro­po­li­taine. Peu heu­reux de cette si­tua­tion, les res­pon­sables du Col­lège de Val­ley­field ont en­tre­pris de trou­ver une so­lu­tion lo­cale.

Ain­si, de­puis fé­vrier, le Col­lège de Val­ley­field donne cer­tains cours du pro­gramme Soins in­fir­miers dans des lo­caux nou­vel­le­ment amé­na­gés à l’hô­pi­tal An­na-Laberge de Châ­teau­guay. Afin d’of­frir aux étu­diants une for­ma­tion de proxi­mi­té axée sur les be­soins du mar­ché du tra­vail, le CSSS Jar­dins-Roussillon et le Col­lège de Val­ley­field ont col­la­bo­ré pour mettre en place le centre in­té­gré de for­ma­tion en soins in­fir­miers et l’ont, au­jourd’hui, of­fi­ciel­le­ment inau­gu­ré. Cette nou­velle, sur­tout de­puis l’ou­ver­ture de l’au­to­route 30 en dé­cembre, peut s’avé­rer une op­tion in­té­res­sante pour les Vau­dreuil-Sou­lan­geois sou­hai­tant tra­vailler dans le do­maine de la san­té.

Par ailleurs, de­puis 1990, le Col­lège de Val­ley­field a as­su­ré une pré­sence constante sur le ter­ri­toire de la MRC Roussillon, no­tam­ment en of­frant de la for­ma­tion conti­nue à son centre d’études de Châ­teau­guay. Afin de pour­suivre le dé­ve­lop­pe­ment de son offre de ser­vice, de mieux ré­pondre aux be­soins des étu­diants du ter­ri­toire et de contri­buer à contrer la pé­nu­rie de main-d’oeuvre ef­fec­tive dans le do­maine des soins in­fir­miers en Mon­té­ré­gie, le Col­lège de Val­ley­field s’est as­so­cié avec le CSSS Jar­dins-Roussillon.

« Nous sommes très fiers de cette nou­velle col­la­bo­ra­tion avec le Col­lège de Val­ley­field », sou­ligne Lu­cie Moi­san, di­rec­trice des soins in­fir­miers et de la qua­li­té du CSSS. « Nos be­soins en soins in­fir­miers sont grands et cette col­la­bo­ra­tion en­traîne de nom­breux avan­tages, tant sur la ré­ten­tion des pro­fes­sion­nels pour le CSSS, que sur la connais­sance des dif­fé­rents mi­lieux cli­niques et le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance aux équipes pour les étu­diants et les nou­veaux di­plô­més », ajoute-t-elle.

Les nou­velles ins­tal­la­tions sont uti­li­sées de­puis fé­vrier par une pre­mière co­horte d’une quin­zaine d’étu­diants. Des in­ves­tis­se­ments de plus de 130 000 $ ont été ef­fec­tués afin d’amé­na­ger une salle de dé­mons­tra­tion avec un lit, un la­bo­ra­toire avec poste, une salle de classe in­for­ma­ti­sée et une salle pou­vant ac­cueillir six bu­reaux d’en­sei­gnants. « Les étu­diants peuvent y suivre des cours pra­tiques spé­ci­fiques au pro­gramme, deux ou trois fois par se­maine, tout en en­re­gis­trant des éco­no­mies de temps et de trans­port, puis­qu’ils n’ont ja­mais de cours à Châ­teau­guay et à Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field dans une même jour­née », de pré­ci­ser Su­zie Gron­din, di­rec­trice des études au Col­lège de Val­ley­field. Les autres jours, leurs cours théo­riques ou de for­ma­tion ini­tiale se pour­suivent se­lon la for­mule ha­bi­tuelle, au cam­pus prin­ci­pal de Val­ley­field, ce qui leur per­met de cô­toyer leurs confrères et consoeurs de pro­gramme et de pro­fi­ter du dy­na­misme de la vie étu­diante et des nom­breux ser­vices re­con­nus au Col­lège de Val­ley­field.

Cette offre, se­lon les res­pon­sables du pro­jet, per­met­tra de ré­pondre adé­qua­te­ment aux be­soins du mar­ché du tra­vail en aug­men­tant le nombre de di­plô­més dans le do­maine des soins in­fir­miers. Les in­té­res­sés peuvent sé­lec­tion­ner l’op­tion « Soins in­fir­miers à Châ­teau­guay » lors de leur ins­crip­tion en ligne dans ce pro­gramme d’études par le SRAM ou s’adres­ser au 450 373-9441, poste 404.

PHOTOTHÈQUE

En col­la­bo­ra­tion avec le CSSS Jar­dins-Roussillon, le Col­lège de Val­ley­field offre une for­ma­tion col­lé­giale en soins in­fir­miers de­puis fé­vrier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.