Pré­ve­nir pour ne pas mou­rir

Sai­son des bals de fi­nis­sants

L'Etoile - - LA UNE - (C.C.J.)

Les 18 à 25 ans sont im­pli­qués dans le quart des col­li­sions mor­telles sur les routes du Qué­bec même s’ils ne re­pré­sentent que 10 % des dé­ten­teurs de per­mis. À l’ap­proche de la sai­son des bals de fi­nis­sants, les in­ter­ve­nants lo­caux es­pèrent abais­ser les statistiques.

«

La Mon­té­ré­gie est la ré­gion cham­pionne lorsque vient le temps de com­pi­ler les dé­cès sur la route. C’est rare que l’on sou­haite être der­niers, mais dans ce cas-là c’est im­por­tant qu’on y ar­rive », a lan­cé Cé­line Le­febvre, res­pon­sable de Li­ber­té de Choi­sir. Pour ce faire, l’or­ga­nisme s’est joint à Jus­tice Al­ter­na­tive du Su­roît, la Sû­re­té du Qué­bec Vau­dreuil-Sou­langes et la Com­mis­sion sco­laire des Trois-Lacs. En­semble, avec l’ac­ti­vi­té « Fê­tez sans perdre la tête », les dif­fé­rents or­ganes tra­vaillent à la pré­ven­tion et à la sen­si­bi­li­sa­tion à l’im­por­tance d’adop­ter des com­por­te­ments rou­tiers sains au­près des élèves de 5e se­con­daire du ter­ri­toire de Vau­dreuil-Sou­langes.

« Nous ren­con­tre­rons en­vi­ron 1350 jeunes », a es­ti­mé Bru­no Beau­lieu, sergent à la Sû­re­té du Qué­bec (SQ). Il ex­plique : « Au cours des ans et des dif­fé­rentes cam­pagnes de sen­si­bi­li­sa­tion qui sont me­nées à la té­lé­vi­sion ou sur les routes, nous en ve­nons à nous de­man­der si le mes­sage des forces de l’ordre quant à la conduite en état d’ébrié­té passe au­près des jeunes. Avec des ate­liers comme ceux que nous te­nons, nous avons l’oc­ca­sion de voir la ré­ac­tion des jeunes; ils posent des ques­tions, ils se montrent in­té­res­sés et cer­tains de­meurent après le son de la cloche pour dis­cu­ter avec nous. C’est en­cou­ra­geant. Nous de­vons aus­si leur faire com­prendre que la conduite sous l’ef­fet de drogues, tout comme pour l’al­cool, est dan­ge­reuse et donc pros­crite. » Le re­pré­sen­tant de la SQ ne cache pas qu’il s’agit éga­le­ment d’une oc­ca­sion rê­vée pour bri­ser les liens par­fois ten­dus entre les au­to­ri­tés et la jeu­nesse.

« Nous ne leur don­nons pas de ses­sion théo­rique. Nous les in­for­mons en les met­tant dans le contexte. Cer­tains jeunes ont l’oc­ca­sion de por­ter des lu­nettes qui si­mulent l’ivresse et ils sai­sissent alors à quel point leur per­cep­tion est mo­di­fiée par l’al­cool. Ça nous per­met aus­si de faire une mise à jour, avec eux, sur les lois et les rè­gle­ments de la conduite au­to­mo­bile », sou­ligne Cé­line Le­febvre.

Celle-ci laisse aus­si en­tendre qu’elle pro­jette élar­gir l’ac­ti­vi­té « Fê­tez sans perdre la tête » à des ré­gions voi­sines au cours des an­nées à ve­nir.

PHO­TO CH­RIS­TO­PHER C. JACQUES

L’ac­ti­vi­té « Fê­tez sans perdre la tête » est le fruit de la col­la­bo­ra­tion de nom­breux or­ga­nismes en­ga­gés dans le bien-être et la pré­ven­tion pour les jeunes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.