La fin de se­maine des dé­mé­na­ge­ments

Vau­dreuil-sou­langes

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (M.M.C.)

Pour des mil­liers de Qué­bé­cois, cette fin de se­maine en était une de dé­mé­na­ge­ment et la ré­gion de Vau­dreuil-Sou­langes n’a pas fait ex­cep­tion à la règle.

Ils étaient nom­breux à ef­fec­tuer des al­lers-re­tours entre leur voi­ture et leur lo­ge­ment un peu par­tout dans la ré­gion de Vau­dreuil-Sou­langes pen­dant la fin de se­maine. Plu­sieurs avaient en ef­fet ob­te­nu les clés de leur ap­par­te­ment quelques jours avant le dé­but de leur bail. Pour d’autres, ils ont dû at­tendre lun­di pour dé­mé­na­ger leurs nom­breuses boîtes.

Pour Jo­na­than Sym et sa co­pine, ce fut plu­sieurs heures de mé­nage en com­pa­gnie de leurs fa­milles et de leurs amis qui les at­ten­daient à leur tout nou­veau lo­ge­ment. « Il y avait des marques de pieds au pla­fond, c’est in­croyable », a par­ta­gé ce der­nier. Les tour­te­reaux ont dé­mé­na­gé leurs meubles et leurs ef­fets per­son­nels de ville SaintLaurent jus­qu’à Pin­court. « J’ai été en­ga­gé comme pom­pier dans la ré­gion, c’est la rai­son de notre dé­mé­na­ge­ment », a-t-il ajou­té.

Quant à Mike Quin, il ai­dait sa belle-fille à dé­mé­na­ger de son ap­par­te­ment à Vau­dreuil-Do­rion à un autre de la ville. « Cet ap­par­te­ment était trop cher, trop pe­tit et ce n’était pas beau. À l’autre ap­par­te­ment, c’est ré­no­vé, flam­bant neuf et moins cher », a-t-il in­di­qué. C’est seule­ment après plu­sieurs se­maines que la re­cherche de lo­ge­ment a été fruc­tueuse : « Ma belle-fille a pris trois à quatre se­maines pour se trou­ver un nou­veau lo­ge­ment. On l’a eu il y a une se­maine et de­puis on le peint et on le net­toie. Nous de­vrions avoir fi­ni de­main », a-t-il in­di­qué.

Si cer­tains ont dé­ci­dé de dé­mé­na­ger eux­mêmes leurs meubles et élec­tro­mé­na­gers, plu­sieurs ont choi­si de faire ap­pel à des dé­mé­na­geurs. Ce­pen­dant, les prix de lo­ca­tion des ca­mions ont grim­pé en flèche à l’ap­proche du 1er juillet. Les prix de cer­taines com­pa­gnies sont pas­sés de 90 $ pour une pé­riode 24 h, es­sence et ki­lo­mé­trage ex­clus, à 370 $ ki­lo­mé­trage et es­sence com­pris pour une pé­riode de 7 h.

Les dé­mé­na­ge­ments sont une source im­por­tante de stress, alors les fa­milles doivent être sou­la­gées que cette étape soit der­rière elles.

PHO­TO MA­RIE-MAXIME COU­SI­NEAU PHO­TO MA­RIE-MAXIME COU­SI­NEAU

Les dé­mé­na­geurs ont eu beau­coup de tra­vail cette fin de se­maine alors que des mil­liers de Qué­bé­cois chan­geaient de lo­ge­ment.

Les fa­milles qui dé­mé­na­geaient cette fin de se­maine ont eu maints al­lers-re­tours à ef­fec­tuer entre leur vé­hi­cule et leur

lo­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.