Sa­la­ber­ry-de-val­ley­field pour hô­tesse

Cham­pion­nat du monde pro­fes­sion­nel 10 danses

L'Etoile - - ACTUALITÉ - MY­RIAM DE­LISLE

Pour une deuxième an­née consé­cu­tive, le pres­ti­gieux Cham­pion­nat du monde pro­fes­sion­nel 10 danses se tien­dra à Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field.

Les or­ga­ni­sa­teurs n’au­raient pas pu réa­li­ser ce tour de force sans l’ap­pui de nom­breux par­te­naires im­por­tants, dont le maire de la ville, De­nis La­pointe, et la dé­pu­tée de Sou­langes, Lu­cie Char­le­bois.

Les trois jours de com­pé­ti­tions lo­cales, nationales et in­ter­na­tio­nales, qui se tien­dront les 17, 18 et 19 oc­tobre, per­met­tront à l’aré­na Sa­la­ber­ry de se trans­for­mer en salle de ball­room. Les or­ga­ni­sa­teurs, Alain et Da­nielle Millette, s’at­tendent à re­ce­voir des par­ti­ci­pants de près d’une ving­taine de pays qui vien­dront se pro­duire dans la ré­gion. Aus­si ces pays pour­ront-ils vi­sion­ner leurs dan­seurs en di­rect sur Vau­dreuilSou­langes.tv. Par ailleurs, 6000 billets se­ront mis en vente dans les pro­chains jours sur le ré­seau Vals­pec, ain­si qu’au www.pro­duc­tions­mon­dial­danse.ca, pour les ama­teurs de ce sport et de cet art qui sou­haitent as­sis­ter aux com­pé­ti­tions. Coun­try, sal­sa, danse so­ciale, danse in­ter­na­tio­nale, cham­pion­nat ca­na­dien pro­fes­sion­nel fer­mé, cham­pion­nat ca­na­dien ama­teur et cham­pion­nat du monde pro­fes­sion­nel 10 danses fi­gurent au pro­gramme.

Par ailleurs, Da­nielle Millette sou­ligne que le pu­blic peut s’at­tendre à tout un nu­mé­ro d’ou­ver­ture cette an­née.

Mieux pré­pa­rés

Pour les or­ga­ni­sa­teurs, l’édi­tion 2013 se­ra l’oc­ca­sion de se sur­pas­ser et « d’en mettre plein la vue à tous les spec­ta­teurs qui as­sis­te­ront à ce cham­pion­nat », a lan­cé Alain Millette. En ef­fet, leur ex­pé­rience de l’an­née pas­sée leur per­met­tra d’évi­ter cer­tains pé­pins et d’of­frir un évé­ne­ment de qua­li­té ex­cep­tion­nelle.

De plus, mon­sieur Millette, aus­si pré­sident du Conseil ca­na­dien en danse et danse spor­tive, a an­non­cé la te­nue des cham­pion­nats ca­na­diens pro­fes­sion­nels et ama­teurs de sal­sa. Ceux-ci dé­fi­ni­ront la sé­lec­tion des couples du Ca­na­da pour le Cham­pion­nat du monde qui au­ra lieu à Mia­mi du 10 au 14 dé­cembre. Il a éga­le­ment rap­pe­lé la re­prise de Dan­sez sur les quais, ac­ti­vi­té qui se pour­suit cet été au Vieux Ca­nal Beauharnois, rue Vic­to­ria, à comp­ter du 17 juillet, où les gens peuvent voir à l’oeuvre les meilleurs dan­seurs qué­bé­cois et même se joindre à eux sur les quais.

Avan­tages

La te­nue d’une telle com­pé­ti­tion ap­porte certes son lot de bé­né­fices. Non seule­ment la ville de Sa­la­ber­ry-deVal­ley­field ac­cueille­ra de nom­breux par­ti­ci­pants et leurs fa­milles, mais aus­si des ama­teurs de danse ve­nus de loin pour as­sis­ter au cham­pion­nat. Ain­si, toute la ré­gion pro­fi­te­ra des ré­per­cus­sions éco­no­miques de ce ras­sem­ble­ment d’en­ver­gure. L’an­née der­nière, « les hô­tels et mo­tels étaient oc­cu­pés jus­qu’à l’ÎlePer­rot », sou­ligne Alain Millette.

De plus, les dan­seurs qué­bé­cois bé­né­fi­cient aus­si de la proxi­mi­té du lieu de com­pé­ti­tion. Fran­cis Lafrenière et Clau­dia Pri­meau de Châ­teau­guay, qui s’étaient clas­sés troi­sièmes l’an der­nier, ne pour­raient de­man­der mieux. « C’est la meilleure foule, la meilleure adré­na­line », dit le dan­seur. D’ailleurs, les couples qui avaient rem­por­té la pre­mière et la deuxième place en 2012 ne se­ront pas de la par­tie cette an­née, lais­sant libre che­min aux dan­seurs lo­caux. « Mais on vise la pre­mière place, peu im­porte qui se­ra là », ajoute Clau­dia.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.