Quelques pré­cau­tions es­sen­tielles

L'Etoile - - AMÉNAGEMENT PAYSAGER - Source : APCHQ

tant don­né les vagues de cha­leur et d’hu­mi­di­té, l’As­so­cia­tion pro­vin­ciale des construc­teurs d’ha­bi­ta­tions du Qué­bec (APCHQ) sou­haite in­for­mer les pro­prié­taires de mai­sons neuves que la conden­sa­tion sur les murs de fon­da­tions peut oc­ca­sion­ner des flaques d’eau sur le plan­cher du sous-sol, tout par­ti­cu­liè­re­ment au cours du prin­temps et de l’été sui­vant la construc­tion. Ce phé­no­mène, qui peut éga­le­ment se ma­ni­fes­ter dans des mai­sons plus vieilles, est nor­mal et tem­po­raire : pen­dant cette pé­riode, le bé­ton li­bère une grande quan­ti­té de va­peur d’eau.

Cette si­tua­tion pa­raît sou­vent bien in­quié­tante vu l’am­pleur des ma­ni­fes­ta­tions. En ef­fet, celles-ci peuvent par­fois lais­ser croire qu’il y a in­fil­tra­tion d’eau ou pro­blème de drai­nage, ce qui n’est pas le cas.

Ex­pli­ca­tion du phé­no­mène

Les murs de fon­da­tions sont en gé­né­ral en­fouis dans la terre, et la tem­pé­ra­ture au bas de ceux-ci os­cille entre 12 et 14 de­grés Cel­sius. À cette tem­pé­ra­ture, le point de ro­sée est at­teint lors­qu’il y a en­vi­ron 70 % d’hu­mi­di­té re­la­tive dans l’air. Dans de telles condi­tions, il est nor­mal de voir ap­pa­raître des traces de conden­sa­tion sur la face in­té­rieure des murs de fon­da­tions.

Conseils

Afin de pré­ve­nir cette conden­sa­tion qui pour­rait se trans­for­mer pro­gres­si­ve­ment en moi­sis­sure, il y a lieu de bien ven­ti­ler le sous-sol et sur­tout de main­te­nir une tem­pé­ra­ture ap­pro­priée. Il faut donc chauf­fer les pièces du sous-sol, même l’été, afin de main­te­nir le bas des murs à une tem­pé­ra­ture de 22 de­grés Cel­sius.

L’uti­li­sa­tion d’un déshu­mi­di­fi­ca­teur est éga­le­ment re­com­man­dée, per­met­tant d’abais­ser le taux d’hu­mi­di­té re­la­tive.

Par contre, il ne faut sur­tout pas ven­ti­ler le sous-sol en ou­vrant les fe­nêtres ou en uti­li­sant un échan­geur d’air du­rant les pé­riodes de ca­ni­cule : ce­la per­met à l’air chaud et hu­mide de pé­né­trer à l’in­té­rieur, le­quel se dé­pose en­suite sur les par­ties froides, tels le bas des murs de fon­da­tions et par­fois même le plan­cher du sous-sol.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.