Herbe à poux : c’est le temps de pas­ser à l’ac­tion!

L'Etoile - - CHRONIQUE 911 -

jour­nées chaudes et sèches, par­ti­cu­liè­re­ment à par­tir de la fin du mois de juillet, sont par­fois éprou­vantes pour près d’un Mon­té­ré­gien sur cinq al­ler­gique au pol­len de l’herbe à poux. Vous pou­vez di­mi­nuer de fa­çon im­por­tante la quan­ti­té de pol­len dans votre voi­si­nage en cou­pant la pe­louse et les herbes hautes sur votre ter­rain dès la mi-juillet, soit juste avant que la plante émette son pol­len dans l’air. On amé­liore ain­si la qua­li­té de vie des gens qui souffrent de ce qu’on ap­pelle com­mu­né­ment le « rhume des foins ». Ar­ra­cher les plants qui poussent dans le po­ta­ger, les plates-bandes et le long du trot­toir ou de la bor­dure de rue près de chez vous est une autre fa­çon de com­pli­quer la vie à cet in­dé­si­rable. On re­con­naît l’herbe à poux à son feuillage vert-gri­sâtre très den­te­lé qui res­semble à ce­lui de la ca­rotte et à ses fleurs jaunes re­grou­pées en épis au som­met des tiges. Con­trai­re­ment à l’herbe à puce qui pro­voque une ré­ac­tion cu­ta­née, on peut re­ti­rer ces plants à mains nues sans pro­blème.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.