Comment sau­ver votre jar­din

Ca­ni­cule et re­tour de va­cances d’été

L'Etoile - - AMÉNAGEMENT PAYSAGER - Source : Rus­ti­ca

Lorsque la sé­che­resse sé­vit dans le jar­din, étant don­né la ca­ni­cule ou parce que vos va­cances se sont pro­lon­gées un peu trop au goût des vé­gé­taux, de mau­vaises sur­prises peuvent sur­ve­nir : bor­dures des­sé­chées, branches d’ar­bustes dé­nu­dées, to­mates fen­dues, sols cra­que­lés… Réa­gis­sez!

La plu­part des vé­gé­taux, bien qu’af­fais­sés et re­cro­que­villés, res­tent en­core tendres et verts. Mu­ni de votre sé­ca­teur, cou­pez et taillez les fleurs fa­nées, ain­si que les branches des­sé­chées. Ar­ra­chez sans scru­pule les vé­gé­taux morts; rem­pla­cez-les par de nou­veaux pieds ou uti­li­sez des po­tées de fleurs sai­son­nières pour mas­quer les trous créés par leur ab­sence.

En plein coeur de l’été, ti­rez les le­çons de cette mésa­ven­ture : pré­voyez les sé­che­resses ou les ab­sences à ve­nir. Cou­vrez avec soin le sol, et ins­tal­lez le cas échéant un sys­tème d’ar­ro­sage pro­gram­mable.

Re­faire une beau­té aux jar­di­nières

Les plantes en pot n’ayant qu’un vo­lume de terre res­treint sont donc sen­sibles au manque d’eau et aux va­ria­tions de tem­pé­ra­tures. Sans ar­ro­sage, elles se des­sèchent au bout de deux jours lors des grandes cha­leurs.

Donc, bas­si­nez les po­tées flé­tries en les fai­sant trem­per dans un seau d’eau : elles de­vraient ra­pi­de­ment re­trou­ver des cou­leurs. Cou­pez les fleurs fa­nées.

Lors de votre dé­part en va­cances, re­grou­pez les po­tées, pla­cez-les à l’ombre et, dans la me­sure du pos­sible, en­fon­cez leur base dans de la terre. Il existe aus­si des dis­po­si­tifs de goutte-à-goutte pour jar­di­nière.

Re­don­ner une te­nue aux vi­vaces

À part la sé­che­resse, les plantes souffrent par­fois sim­ple­ment d’une forte in­ten­si­té du so­leil com­bi­née à un manque d’eau. Les consé­quences? On ob­serve des des­sè­che­ments, mais aus­si des brû­lures (de vi­laines marques brunes) ou en­core une dé­co­lo­ra­tion des feuillages.

Net­toyez les plantes les plus at­teintes en taillant les fleurs fa­nées et les branches des­sé­chées. Re­ti­rez les feuilles brû­lées en veillant à ce que la plante en conserve suf­fi­sam­ment pour pou­voir as­su­rer sa pho­to­syn­thèse. Don­nez de l’eau le ma­tin ou en fin d’après-mi­di seule­ment car les gouttes d’eau font loupe en plein so­leil.

Ra­fraî­chir la pe­louse

Du­rant la sai­son es­ti­vale, les tem­pé­ra­tures éle­vées trans­forment vite le vert ga­zon en une pe­louse jau­nie et des­sé­chée si celle-ci n’est pas ré­gu­liè­re­ment ar­ro­sée.

Par chance, des pluies un peu pro­lon­gées ou un co­pieux ar­ro­sage suf­fisent pour que l’herbe re­ver­disse im­mé­dia­te­ment. Vous veille­rez ce­pen­dant à li­mi­ter le pié­ti­ne­ment de la pe­louse et sa tonte du­rant la conva­les­cence.

Se­cou­rir le po­ta­ger

Le manque d’eau fait des ra­vages plus par­ti­cu­liè­re­ment vi­sibles dans le po­ta­ger. La terre se cra­quelle peu à peu sous l’ef­fet de la sé­che­resse. Les sa­lades flé­trissent et montent pré­ma­tu­ré­ment en graines, les feuilles des to­mates se re­cro­que­villent, leurs fruits (tout comme ceux des au­ber­gines ou des poi­vrons) se fen­dillent et se couvrent de zones blan­châtres dues au so­leil.

Re­ti­rez les plantes en graines. Plantez de nou­velles sa­lades en choi­sis­sant des va­rié­tés adap­tées. Cou­vrez le sol en se­mant des en­grais verts (pha­cé­lie, moutarde, sar­ra­sin…) ou en le paillant. Re­ti­rez les fruits fen­dus et ma­lades. Pro­té­gez-les du so­leil en im­pro­vi­sant des pa­ra­sols : ca­gette en bois sur les lai­tues et chi­co­rées, pa­ravent de ca­nisses de­vant les to­mates.

Pen­sez à pailler le sol dès que ce­lui-ci est suf­fi­sam­ment ré­chauf­fé au prin­temps. Creu­sez des cu­vettes d’ar­ro­sage au pied des lé­gumes les plus gour­mands en eau comme les to­mates, les cé­le­ris, etc.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.