Les taxes sco­laires aug­mentent pour les Vau­dreuil-sou­lan­geois

Une moyenne de 9 % de plus à dé­bour­ser

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

LDans son ef­fort d’équi­li­brer les fi­nances pu­bliques, le gou­ver­ne­ment du Par­ti qué­bé­cois a an­non­cé lors du dé­pôt du bud­get à la fin 2012 que les com­mis­sions sco­laires de­vraient par­ti­ci­per. Comme beau­coup s’y at­ten­daient, la fac­ture est re­fi­lée aux contri­buables.

a dis­pa­ri­tion d’une al­lo­ca­tion que ver­sait le gou­ver­ne­ment du Qué­bec aux com­mis­sions sco­laires a pour ef­fet, pour les Vau­dreuil-Sou­lan­geois, de créer un manque à ga­gner de 3,4 mil­lions $ pour la Com­mis­sion sco­laire des TroisLacs (CSTL). De plus, la dé­ci­sion fait aug­men­ter les taxes sco­laires de 9 % en moyenne pour les Vau­dreuil-Sou­lan­geois. Des dif­fé­rences de taxa­tion sont aus­si pré­sentes se­lon les Mu­ni­ci­pa­li­tés, et l’aug­men­ta­tion de la somme est aus­si re­de­vable au nou­veau rôle d’éva­lua­tion fon­cière qui a re­vu à la hausse la va­leur des ré­si­dences dans la ré­gion.

Se­lon Lynn Le­gendre, de la CSTL, il n’est pas per­ti­nent de com­pa­rer les aug­men­ta­tions connues ici et la si­tua­tion des autres com­mis­sions sco­laires. « Chaque com­mis­sion sco­laire a son sys­tème de fonc­tion­ne­ment. Ain­si, les re­tom­bées des chan­ge­ments bud­gé­taires peuvent va­rier d’une com­mis­sion sco­laire à l’autre », ex­plique-t-elle. Tou­jours se­lon elle, la fac­ture conti­nue­ra d’aug­men­ter au cours des an­nées à ve­nir. En ef­fet, la CSTL fe­ra dis­pa­raître, d’ici deux ans, une ré­duc­tion de taxe qu’elle offre de­puis des an­nées. Cette ré­duc­tion au­ra donc dis­pa­ru en 2015.

Lynn Le­gendre ad­met avoir re­çu plu­sieurs ap­pels à la suite de la ré­cep­tion, par les Vau­dreuil-Sou­lan­geois, de la lettre an­non­çant le chan­ge­ment. « Des gens sont sur­pris mais plu­sieurs le sont po­si­ti­ve­ment. Avec ce qu’ils avaient en­ten­du au cours des der­nières se­maines, cer­tains s’at­ten­daient à des aug­men­ta­tions de 50 %. Ils sont donc bien heu­reux de la hausse de 9 %. Ce­pen­dant, c’est cer­tain que cer­tains contri­buables sont frus­trés d’avoir à payer plus », af­firme Lynn Le­gendre.

Des ques­tions en sus­pens

Pour Martin Le­gault, an­cien can­di­dat de la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec et ci­toyen en­ga­gé dans le monde sco­laire, cette hausse moyenne an­non­cée de 9 % ne fait que lan­cer une sé­rie d’in­ter­ro­ga­tions. « Je pense que c’est une fa­çon dé­tour­née et sub­tile de faire ava­ler à cer­taines per­sonnes qu’elles de­vront as­su­mer une hausse de 14 %. Com­pre­nons-nous bien : si la moyenne est fixée à 9 %, ça im­plique que cer­tains ver­ront une aug­men­ta­tion d’en­vi­ron 4 % alors que pour d’autres ce se­ra 14 %. Comment la CSTL va pou­voir jus­ti­fier ces aug­men­ta­tions en of­frant le même ser­vice que par les an­nées pas­sées? », de­mande Martin Le­gault. « Quel ci­toyen a vu son sa­laire aug­men­ter de 9 %? en­chaîne-t-il. Une aug­men­ta­tion des taxes sco­laires équi­vaut à une di­mi­nu­tion du pou­voir d’achat des contri­buables. »

Par ailleurs, le La­za­rois a ten­té de se ren­sei­gner sur la si­tua­tion fi­nan­cière de la CSTL. À l’heure de mettre sous presse, il était im­pos­sible de sa­voir si la com­mis­sion sco­laire a un sur­plus bud­gé­taire. « Si la CSTL a un solde dans son compte, on peut se po­ser des ques­tions, pour­suit-il. Une com­mis­sion sco­laire n’est pas une en­tre­prise pri­vée, elle n’a pas à ac­cu­mu­ler de pro­fits. L’ar­gent qui dort dans un compte sup­pose qu’il n’a pas été ren­du dis­po­nible pour of­frir des ser­vices aux jeunes. »

Pour lui, il n’est pas né­ces­saire d’abo­lir les com­mis­sions sco­laires. Il opte plu­tôt pour un ré­gime min­ceur qui per­met­trait de faire des éco­no­mies dans leurs ad­mi­nis­tra­tions. Les sommes éco­no­mi­sées per­met­traient d’al­lé­ger le far­deau fis­cal des contri­buables et de pro­po­ser une meilleure offre de ser­vices aux élèves.

PHOTOTHÈQUE

Les contri­buables vau­dreuilsou­lan­geois de­vront as­su­mer une hausse moyenne de 9 % des taxes sco­laires.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.