Ja­mie Ni­cholls stu­pé­fait

Pro­ro­ga­tion de la ses­sion par­le­men­taire

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

PLe pre­mier mi­nistre Ste­phen Har­per a an­non­cé lun­di der­nier son in­ten­tion de pro­ro­ger la ses­sion par­le­men­taire jus­qu’à la mi-oc­tobre. Se­lon ce qui est per­mis d’ap­prendre, le po­li­ti­cien rou­vri­rait la ses­sion avec un dis­cours du trône. Le dé­pu­té de Vau­dreuilSou­langes, Ja­mie Ni­cholls, trouve cette dé­ci­sion an­ti­dé­mo­cra­tique.

our l’heure, au­cune rai­son n’a été four­nie pour jus­ti­fier cette me­sure nor­ma­le­ment qua­li­fiée d’ex­cep­tion­nelle. Le gou­ver­ne­ment en est à sa qua­trième pro­ro­ga­tion. De plus, le pre­mier mi­nistre sou­ligne que l’éco­no­mie de­meu­re­ra au centre des pré­oc­cu­pa­tions mises de l’avant par sa for­ma­tion. Par ailleurs, cette dé­ci­sion ef­face le tra­vail ac­com­pli sur 15 pro­jets de loi qui étaient à l’étude au Par­le­ment. En ef­fet, mal­gré l’avan­ce­ment, ils de­vront être re­pris du dé­but.

Pour le dé­pu­té Ja­mie Ni­cholls, por­te­pa­role ad­joint en ma­tière de langues of­fi­cielles, le pre­mier mi­nistre veut évi­ter les ques­tions, tout sim­ple­ment. « Mon­sieur Har­per est noyé dans les scan­dales et son gou­ver­ne­ment est usé à la corde. Il veut prendre une pause pour mon­trer du nou­veau, mais les der­nières fois qu’il a vou­lu le faire, rien n’a chan­gé. Nous avons be­soin d’in­no­va­tion dans de nom­breux do­maines, et ce n’est pas en ren­voyant les dé­pu­tés chez eux que nous y par­vien­drons », af­firme le dé­pu­té de Vau­dreuil-Sou­langes.

Qui plus est, l’élu vau­dreuil-sou­lan­geois est d’avis que la dé­ci­sion prise par le pre­mier mi­nistre ca­na­dien est an­ti­dé­mo­cra­tique. « Pro­ro­ger la ses­sion est un ou­til par­le­men­taire qui peut être uti­li­sé dans des cas de force ma­jeure, mais Ste­phen Har­per ne sou­haite que se dé­fi­ler de son de­voir d’im­pu­ta­bi­li­té de­vant les ci­toyens, les élus et les jour­na­listes. C’est d’au­tant plus in­sul­tant que des mois de tra­vail sur des pro­jets de loi sont ef­fa­cés pour cette rai­son », sou­ligne le dé­pu­té, évo­quant 15 pro­jets de loi mis en sus­pens.

Mal­gré la pause for­cée, Ja­mie Ni­cholls ne compte pas chô­mer. En fait, il pro­fi­te­ra du temps qui lui est al­loué par la­dite pro­ro­ga­tion pour faire du tra­vail sur le ter­rain et ren­con­trer les Vau­dreuil-Sou­lan­geois.

PHOTOTHÈQUE

Le dé­pu­té Ja­mie Ni­cholls (au centre) pro­fi­te­ra de la pro­ro­ga­tion de la ses­sion par­le­men­taire pour sillon­ner Vau­dreuil-Sou­langes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.