Une en­tente pour l’en­tre­pre­neu­riat

For­mule re­vue et cor­ri­gée du pro­gramme Lan­ce­ment d’une en­tre­prise

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Un par­te­na­riat in­no­vant entre le Ré­seau em­ploi en­tre­pre­neur­ship (REE) et la Com­mis­sion sco­laire des Trois-Lacs (CSTL) est né. Axée sur la flexi­bi­li­té, l’At­tes­ta­tion de spé­cia­li­sa­tion pro­fes­sion­nelle (ASP) Lan­ce­ment d’une en­tre­prise vise à dé­ve­lop­per l’en­tre­pre­neu­riat dans la ré­gion.

Pour Gilles Boyer, di­rec­teur gé­né­ral du REE, un or­ga­nisme sans but lu­cra­tif en em­ploya­bi­li­té, il s’agit là d’une pre­mière dans la ré­gion. Plus pré­ci­sé­ment, les deux par­te­naires of­fraient leur propre mou­ture de la for­ma­tion re­con­nue par le mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion, des Loi­sirs, et du Sport. Ce­la per­met un ar­ri­mage des deux for­ma­tions afin de pro­po­ser une plus grande flexi­bi­li­té aux per­sonnes in­té­res­sées. En ef­fet, le REE pro­cure une for­mule de groupe en ses­sion tan­dis que la CSTL, par l’en­tre­mise du centre de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle Paul-Gé­rin-La­joie, offre des cours in­di­vi­duels. L’ar­ri­mage des deux struc­tures, se­lon Su­zie Clou­tier, di­rec­trice, no­tam­ment du centre de for­ma­tion, per­met­tra de ré­pondre plus ef­fi­ca­ce­ment aux be­soins des par­ti­ci­pants.

Ceux-ci peuvent ve­nir d’un ho­ri­zon large. En ef­fet, tou­jours se­lon Su­zie Clou­tier, la for­ma­tion est per­ti­nente pour ceux qui tra­vaillent un pro­jet d’af­faires, qui sont dé­jà en af­faires ou en­core les per­sonnes ap­pe­lées à prendre la re­lève de l’en­tre­prise fa­mi­liale. « La nou­velle for­mule est taillée sur me­sure pour l’en­tre­pre­neur, dé­clare la di­rec­trice. Elle four­nit des bases so­lides dans une for­ma­tion com­plète. » Pour Mi­chel Gauthier, en­sei­gnant à l’ASP, la ré­gion, comme la pro­vince, vit un dé­fi­cit dans l’en­tre­pre­neu­riat. « Nous avons bon es­poir que la nou­velle for­mule pour­ra jouer un rôle po­si­tif dans cette si­tua­tion », af­firme la per­sonne res­source.

Pour l’heure, les coûts des dif­fé­rentes struc­tures n’ont pas en­core été dé­ter­mi­nés. L’ASP, qui ne né­ces­site au­cun pré­re­quis, dure 330 heures et vise à dé­ve­lop­per des com­pé­tences spé­ci­fiques au lan­ce­ment et à la ges­tion d’une en­tre­prise. La for­mule in­di­vi­duelle est en re­cru­te­ment conti­nu alors que celle en groupe né­ces­site une ins­crip­tion avant le dé­but d’une ses­sion. Pour ob­te­nir plus de ren­sei­gne­ments ou s’ins­crire, com­mu­ni­quez avec Fran­cine St-De­nis, du REE, au 450424-5727poste247, oua­vecJo­han­neLan­dry de la CSTL au 514 477-7020 poste 5325.

PHOTOTHÈQUE

Gilles Boyer et Su­zie Clou­tier sont d’avis que l’ar­ri­mage des deux pro­grammes cor­res­pond à une in­no­va­tion pour la ré­gion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.