La pe­louse à l’au­tomne

Quelques pré­cau­tions

L'Etoile - - IMMO INFO - (C.C.J.)

Quand vient le temps de prendre soin de la pe­louse, plu­sieurs in­ves­tissent tous leurs ef­forts au prin­temps et à l’été. Ce­pen­dant, si vous vou­lez gar­der votre pe­louse saine et belle, l’au­tomne n’est pas le mo­ment d’aban­don­ner. Ce n’est pas parce que la cha­leur de l’été s’es­tompe que vous de­vez ar­rê­ter de tondre votre pe­louse. Vous pou­vez prendre vos dis­tances avec votre ton­deuse à ga­zon à ce mo­ment-là. Mais conti­nuez à tondre jus­qu’à ce que votre pe­louse ar­rête de croître, ce qui, se­lon l’en­droit où vous ha­bi­tez, de­vrait être en oc­tobre ou au dé­but no­vembre.

Tout comme vous pou­vez mettre de l’en­grais au dé­but du prin­temps pour ac­cé­lé­rer le dé­ve­lop­pe­ment de ra­cines fortes, sep­tembre et oc­tobre sont les mois pour mettre un en­grais spé­ci­fique pour pe­louse pour qu’elle reste bien nour­rie en pré­vi­sion de l’hi­ver. Fer­ti­li­ser votre pe­louse à l’au­tomne aide à main­te­nir la crois­sance des ra­cines et à lui don­ner les nu­tri­ments né­ces­saires qu’elle peut mettre en ré­serve lorsque la terre gèle.

Vé­ri­fiez si votre pe­louse a be­soin d’aé­ra­tion. Avec un aé­ra­teur, faites un es­sai et me­su­rez l’épais­seur du chaume (ma­té­riaux par­tiel­le­ment dé­com­po­sés qui s’ac­cu­mulent entre le bas de votre pe­louse et la sur­face du sol). S’il me­sure plus de 1,5 cm il faut aé­rer votre pe­louse pour dé­ga­ger la com­pac­tion du sol; ce­la don­ne­ra la chance à plus d’eau, de lu­mière et d’air de pé­né­trer dans le sol. Une bonne aé­ra­tion à l’au­tomne peut ai­der à mettre en place les condi­tions fa­vo­rables à une forte crois­sance au prin­temps.

Ra­mas­sez tous les ou­tils de jar­di­nage, les jouets des en­fants et les feuilles des arbres qui peuvent étouf­fer votre pe­louse à l’au­tomne et em­pê­cher l’ar­ri­vée des nu­tri­ments dont elle a be­soin pour res­ter en san­té. Les feuilles des arbres ne pro­tègent au­cu­ne­ment votre pe­louse de la neige im­mi­nente et peuvent même la pri­ver du so­leil d’au­tomne dont elle a tant be­soin. Elles peuvent en­core de­ve­nir une sa­le­té vis­queuse et hu­mide si on les laisse se dé­com­po­ser.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.