Cré­dit d’im­pôt ÉcoRé­nov

L'Etoile - - IMMO INFO - (C.C.J.)

L’As­so­cia­tion pro­vin­ciale des construc­teurs d’ha­bi­ta­tions du Qué­bec (APCHQ) croit que le cré­dit d’im­pôt ÉcoRé­nov, an­non­cé par le gou­ver­ne­ment Ma­rois dans le cadre du lan­ce­ment de la Po­li­tique éco­no­mique Prio­ri­té em­ploi, re­flète la vo­lon­té de mettre en place des me­sures qui au­ront un ef­fet ra­pide sur la re­lance éco­no­mique grâce aux in­ves­tis­se­ments des par­ti­cu­liers et des en­tre­prises.

Ce­pen­dant, l’APCHQ es­time que, bien que cette me­sure soit louable et qu’elle contri­bue­ra à amé­lio­rer la qualité et la per­for­mance des ha­bi­ta­tions, elle n’en de­meure pas moins une me­sure tem­po­raire qui ne ré­gle­ra pas le pro­blème fon­da­men­tal d’ac­cès à la pro­prié­té.

Certes, avec ce cré­dit d’im­pôt, le gou­ver­ne­ment met à pro­fit le po­ten­tiel de créa­tion d’emplois in­hé­rent au sec­teur de la ré­no­va­tion et de l’ha­bi­ta­tion, et ce, dans un contexte de ra­len­tis­se­ment des mises en chan­tier. Ain­si, un tel cré­dit contri­bue avan­ta­geu­se­ment à contrer le tra­vail au noir. L’APCHQ note tou­te­fois que cette me­sure d’un an cible tout par­ti­cu­liè­re­ment la ré­no­va­tion verte, et in­ci­te­ra les pro­prié­taires à ef­fec­tuer des tra­vaux pen­dant une pé­riode li­mi­tée. « Dans ces condi­tions, il n’y a pas d’ef­fets struc­tu­rants sur le sec­teur de la ré­no­va­tion et la por­tée res­treinte de ce cré­dit ne per­met­tra pas de s’at­ta­quer aux im­por­tants be­soins d’en­tre­tien du parc de lo­ge­ments », sou­ligne Georges Lam­bert, conseiller aux af­faires pu­bliques et aux re­la­tions gou­ver­ne­men­tales de l’APCHQ.

Par ailleurs, ÉcoRé­nov s’adresse à une clien­tèle qui pos­sède dé­jà une ha­bi­ta­tion et qui a la ca­pa­ci­té de payer. Dans un contexte de dé­gra­da­tion de l’abor­da­bi­li­té, les mé­nages qui sou­haitent ac­cé­der à la pro­prié­té n’y trouvent as­su­ré­ment pas leur compte. Voi­là une si­tua­tion que l’APCHQ dé­nonce de­puis un bon mo­ment dé­jà. « En ef­fet, cette me­sure a pour ob­jec­tif la re­lance éco­no­mique alors que l’État de­vrait plu­tôt se do­ter d’une vi­sion d’en­semble en ha­bi­ta­tion. Il faut que l’on se pré­oc­cupe des en­jeux concrets aux­quels les mé­nages qué­bé­cois font face pour trou­ver un lo­ge­ment adé­quat à un prix abor­dable, ou pour ac­cé­der à la pro­prié­té », pré­cise Georges Lam­bert.

Ce constat a d’ailleurs in­ci­té l’APCHQ à mettre en place Mis­sion Gé­né­ra­tions, une cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion sans pré­cé­dent pour que cesse la dé­gra­da­tion de l’abor­da­bi­li­té, pour contrer le poids ex­ces­sif de la ré­gle­men­ta­tion et ins­tau­rer une po­li­tique na­tio­nale d’ha­bi­ta­tion. Bien au-de­là des pro­grammes de cré­dit d’im­pôt vi­sant à ai­der le sec­teur de la ré­no­va­tion, une telle po­li­tique de­vra in­clure des me­sures struc­tu­rantes à long terme qui tiennent compte des vé­ri­tables en­jeux en ma­tière d’ha­bi­ta­tion.

L’APCHQ consi­dère que l’ha­bi­ta­tion doit être une prio­ri­té gou­ver­ne­men­tale de fa­çon à ce que les jeunes mé­nages qué­bé­cois ain­si que les gé­né­ra­tions à ve­nir puissent à leur tour as­pi­rer à de­ve­nir pro­prié­taires. Rap­pe­lons qu’elle de­mande au grand pu­blic de sous­crire à sa cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion en si­gnant le re­gistre d’ap­pui sur le mi­cro­site Mis­sionGe­ne­ra­tions.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.