Pierre Blais sou­haite faire un re­tour en po­li­tique

Très-Saint-Ré­demp­teur

L'Etoile - - ÉDUCATION - (J.L.)

Conseiller mu­ni­ci­pal à Très-SaintRé­demp­teur dans les an­nées 1970, Pierre Blais, in­quiet de l’ave­nir de son vil­lage, sou­haite faire un re­tour en po­li­tique.

Alors qu’il fi­na­lise la fermeture de son com­merce au Mexique, où il tra­vaillait comme guide ac­com­pa­gna­teur, Pierre Blais dé­sire consa­crer tout son temps aux af­faires mu­ni­ci­pales. « Je vou­drais ré­ta­blir au conseil un res­pect pour les ci­toyens et une trans­pa­rence dans l’oc­troi et l’uti­li­sa­tion des fonds pu­blics. »

Il est im­pé­ra­tif pour M. Blais d’ap­por­ter au conseil cette trans­pa­rence to­tale et de faire en sorte que les ci­toyens aient ac­cès à toute l’in­for­ma­tion qui les concerne. « Les cau­cus à huis clos, y’en au­ra plus. Une po­pu­la­tion qui n’est pas au cou­rant de ce qui se passe au conseil de ville, y’en au­ra plus. On va vo­ter et tout dire de­vant la po­pu­la­tion afin qu’elle ait l’heure juste », dé­clare avec convic­tion M. Blais. Le Ré­demp­teu­rois se dé­crit comme un homme très en­ga­gé au sein de sa com­mu­nau­té. « J’ai tou­jours eu le bie­nêtre de ma mu­ni­ci­pa­li­té à coeur, avec mes contri­bu­tions aux loisirs et comme conseiller mu­ni­ci­pal dans le pas­sé », dit-il.

Si la po­pu­la­tion lui concède le siège 2 au conseil de ville, Pierre Blais compte dé­fendre ses prio­ri­tés pour le vil­lage. Par­mi celles-ci, il pro­met d’être trans­pa­rent avec les contri­buables, de ré­duire la vi­tesse à 70 ki­lo­mètres sur le rang Prin­ci­pal et la Mon­tée du Bois Franc, de faire pas­ser une ré­so­lu­tion qui cou­pe­ra le sa­laire des conseillers s’ils n’as­sis- tent pas aux as­sem­blées une fois par mois, de re­non­cer aux études d’in­gé­nieurs très coû­teuses pour la ré­fec­tion du pres­by­tère et de l’an­cienne église, de vendre le pres­by­tère et de fer­mer la bi­blio­thèque de Très-SaintRé­demp­teur. Cette der­nière, se­lon M. Blais, coûte en­vi­ron 8,000 $ par an­née plus l’achat de livres et ser­vi­rait seule­ment à une di­zaine de per­sonnes. « Il faut prendre ça au sé­rieux et se ser­vir des fonds de la Mu­ni­ci­pa­li­té comme si c’était nos fonds à nous. »

Le can­di­dat es­time qu’il est ex­trê­me­ment im­por­tant de s’en­ga­ger en tant que ci­toyen et c’est pour­quoi il se pré­sente cette an­née. « Je de­mande aux ci­toyens : en­ga­gez- vous s’il vous plaît! Ne faites pas juste vo­ter tous les quatre ans, as­sis­tez aux as­sem­blées et soyez ren­sei­gnés. »

Pierre Blais fe­ra face à Lise Charest pour le poste de conseiller au siège 2 lors des élec­tions mu­ni­ci­pales.

PHOTOTHÈQUE

Pierre Blais sou­haite faire un re­tour au sein du conseil mu­ni­ci­pal de Très-Saint-Ré­demp­teur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.