Pos­sé­dez-vous un plan fi­nan­cier écrit?

Un son­dage ré­vé­la­teur

L'Etoile - - IMMO INFO - Source : Mou­ve­ment Des­jar­dins

Se­lon un son­dage SOM, seule­ment 16 % des Qué­bé­cois dis­posent d’un plan fi­nan­cier écrit. De ce pour­cen­tage, 93 % croient at­teindre leurs ob­jec­tifs.

Qué­bé­cois qui dé­tiennent un plan fi­nan­cier écrit se sentent mieux ou­tillés pour at­teindre leurs ob­jec­tifs, tout en étant plus aptes à se concen­trer sur ces ob­jec­tifs. Qui plus est, ils com­prennent mieux les op­tions que leur conseiller fi­nan­cier sau­ra leur pro­po­ser. Voi­là ce qui se dé­gage d’un son­dage ré­cent ef­fec­tué par la firme SOM pour le compte de Des­jar­dins Ges­tion de pa­tri­moine, dans le cadre du Mois sur la planification fi­nan­cière de la re­traite.

Alors que seule­ment 16 % de la po­pu­la­tion dé­tient un plan fi­nan­cier écrit, 93 % des Qué­bé­cois qui pos­sèdent un tel plan croient dis­po­ser des moyens fi­nan­ciers pour at­teindre leurs ob­jec­tifs, tant du­rant leur vie ac­tive qu’à la re­traite.

Si, se­lon SOM, 88 % des Qué­bé­cois ont dé­jà en­ten­du par­ler de planification fi­nan­cière, leur com­pré­hen­sion du terme se li­mite es­sen­tiel­le­ment à la réa­li­sa­tion d’un bud­get – à ne pas confondre avec un plan fi­nan­cier – et à la planification de la re­traite. Pour­tant, une planification fi­nan­cière com­plète in­tègre aus­si bien le fi­nan­ce­ment des pro­jets, la pro­tec­tion des avoirs, le sou­tien des études des en­fants et pe­tits-en­fants, l’op­ti­mi­sa­tion des stra­té­gies fis­cales et la planification suc­ces­so­rale. De plus, l’étude dé­montre que, bien qu’ils se sentent for­te­ment pré­oc­cu­pés par leurs nom­breux ob­jec­tifs fi­nan­ciers, les Qué­bé­cois n’ont pas le ré­flexe de prendre en main leurs fi­nances per­son­nelles par manque de temps, d’in­té­rêt ou en­core de connais­sances.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.