Évi­ter les tra­gé­dies du­rant les fêtes

La Sû­re­té du Qué­bec met en garde la po­pu­la­tion

L'Etoile - - CHRONIQUE 911 - JES­SI­CA LE­BLANC

Pour évi­ter que la pé­riode des fêtes ne tourne au drame, la Sû­re­té du Qué­bec rap­pelle l’im­por­tance de re­dou­bler de pru­dence sur les routes en­nei­gées.

Grand nombre de Qué­bé­cois au­ront droit sous peu à quelques jours de va­cances pour les fêtes. Les dé­pla­ce­ments se­ront alors nom­breux sur les routes, et l’heure se­ra à la fête.

Mal­heu­reu­se­ment, an­née après an­née, les po­li­ciers doivent se pré­sen­ter aux portes de fa­milles pour leur an­non­cer le dé­cès d’un proche. L’an der­nier, entre le 19 dé­cembre et le 2 jan­vier, 18 per­sonnes ont per­du la vie sur les routes des­ser­vies par la Sû­re­té du Qué­bec.

Ré­duire sa vi­tesse, conser­ver une dis­tance sé­cu­ri­taire entre les vé­hi­cules, bien dé­nei­ger son vé­hi­cule et s’as­su­rer que ce der­nier est bien équi­pé pour l’hi­ver sont donc des pré­cau­tions es­sen­tielles pour as­su­rer sa sé­cu­ri­té.

No­tons qu’en ver­tu de l’ar­ticle 330 du Code de la sé­cu­ri­té routière, le conduc­teur doit ré­duire sa vi­tesse lorsque la vi­si­bi­li­té est ré­duite par l’obs­cu­ri­té, le brouillard, la pluie, les pré­ci­pi­ta­tions ou en­core lorsque la chaus­sée est glis­sante. Consé­quem­ment, les po­li­ciers pour­raient don­ner des constats d’in­frac­tion s’ils constatent que la vi­tesse d’un au­to­mo­bi­liste est ex­ces­sive, compte te­nu des condi­tions rou­tières, et ce, même si ce der­nier res­pecte la li­mite per­mise.

Pré­voir ses dé­pla­ce­ments

L’aug­men­ta­tion des dé­pla­ce­ments sur les routes et les condi­tions hi­ver­nales dif­fi­ciles aug­mentent les risques de col­li­sions mor­telles ou avec bles­sés. C’est pour­quoi il est im­pé­ra­tif de pré­voir adé­qua­te­ment ses dé­pla­ce­ments pour ar­ri­ver à des­ti­na­tion sain et sauf, et ce, en res­pec­tant les lois et la si­gna­li­sa­tion routière.

Pré­voir ses dé­pla­ce­ments, c’est éga­le­ment s’as­su­rer d’être en bon état pour conduire. En cas de manque de som­meil, il faut évi­ter de prendre le vo­lant, car la fa­tigue peut af­fai­blir consi­dé­ra­ble­ment la ca­pa­ci­té de conduite.

Au­cun risque à prendre

Les sanc­tions sont sé­vères pour ceux qui choi­sissent de conduire lors­qu’ils sont sous l’in­fluence de l’al­cool ou de drogues. Lorsque la ca­pa­ci­té de conduite est af­fai­blie, bon nombre de so­lu­tions de re­change sont à la dis­po­si­tion des conduc­teurs, no­tam­ment les ser­vices de rac­com­pa­gne­ment, le conduc­teur dé­si­gné, le taxi, le trans­port en com­mun ou l’hos­pi­ta­li­té d’un proche.

Rap­pe­lons que les ser­vices de rac­com­pa­gne­ment d’Opé­ra­tion Nez rouge sont en

Sé­cu­ri­ser la mai­son

vi­gueur jus­qu’au 31 dé­cembre. Pour com­mu­ni­quer avec la cen­trale de Vau­dreuilSou­langes, il suf­fit de com­po­ser le 450 424-4011.

Par ailleurs, des contrôles rou­tiers ont lieu dans toutes les ré­gions du Qué­bec, dans le cadre de l’opé­ra­tion VAC­CIN (Vé­ri­fi­ca­tion ac­crue de la ca­pa­ci­té de conduite – In­ter­ven­tion na­tio­nale). Cette opé­ra­tion est me­née conjoin­te­ment par tous les ser­vices de po­lice qué­bé­cois, en col­la­bo­ra­tion avec la So­cié­té de l’as­su­rance au­to­mo­bile du Qué­bec.

La Sû­re­té du Qué­bec pu­blie­ra d’ailleurs des mes­sages de pré­ven­tion, des cap­sules vi­déo et des sui­vis de contrôles rou­tiers en di­rect sur sa page Fa­ce­book et Twit­ter, jus­qu’au 24 dé­cembre. De plus, il est pos­sible de rem­por­ter des bons d’es­sence of­ferts par l’As­so­cia­tion des di­rec­teurs de po­lice du Qué­bec en par­ti­ci­pant au concours or­ga­ni­sé dans le cadre de l’opé­ra­tion VAC­CIN.

La Sû­re­té du Qué­bec re­com­mande éga­le­ment à tous ceux qui pré­voient quit­ter la mai­son pour une pé­riode pro­lon­gée d’uti­li­ser des dis­po­si­tifs qui lais­se­ront croire que la de­meure n’est pas dé­serte et ain­si dis­sua­der les vo­leurs po­ten­tiels : uti­li­ser une mi­nu­te­rie pour faire fonc­tion­ner les lu­mières et la ra­dio, faire dé­nei­ger l’en­trée et de­man­der à un voi­sin de re­cueillir le cour­rier.

Le per­son­nel de la Sû­re­té du Qué­bec sou­haite de joyeuses Fêtes à toute la po­pu­la­tion!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.