La so­cié­té de ges­tion Co­gir fait le point

Fau­bourg de l’Île

L'Etoile - - ACTUALITÉ - STÉ­PHA­NIE LACROIX Suite à la page 8

J« e suis in­quiète pour l’ave­nir du Fau­bourg de l’Île. Je viens ici chaque semaine, et les fer­me­tures sont mon­naie cou­rante. C’est dom­mage. Je ne com­prends pas pour­quoi le centre com­mer­cial est si inerte. » Voi­là le triste constat d’une consom­ma­trice per­rot­da­moise ren­con­trée dans le centre com­mer­cial. Sa vi­sion plu­tôt pes­si­miste de l’ave­nir de cet en­semble mar­chand est par­ta­gée par plu­sieurs autres pas­sants. « Je crois que, d’ici un an ou deux, tout ça se­ra fer­mé », confie une autre cliente.

Une pro­me­nade au Fau­bourg de l’Île suf­fit pour consta­ter que, si la barre n’est pas re­dres­sée, le pire pour­rait sur­ve­nir. Ac­tuel­le­ment, une tren­taine de lo­caux sont vacants. Les nom­breuses fer­me­tures des der­niers mois nour­rissent les in­quié­tudes des in­con­di­tion­nels du Fau­bourg de l’Île. In­évi­ta­ble­ment, des ques­tions sur­gissent dans la tête des consom­ma­teurs. Est-ce que le centre com­mer­cial pin­cour­tois re­trou­ve­ra son dy­na­misme, ou en­tame-t-il son der­nier cha­pitre?

Une nou­velle réa­li­té éco­no­mique

De­vant les in­quié­tudes des consom­ma­teurs, la so­cié­té de ges­tion Co­gir par­tage son bi­lan des ac­ti­vi­tés du Fau­bourg de

Fer­me­tures. Faillites. Re­struc­tu­ra­tion. Le Fau­bourg de l’Île est la cible de tant de ru­meurs qu’il de­vient dif­fi­cile de dé­par­tir le vrai du faux. Un bi­lan s’im­pose.

l’Île. Se­lon les chiffres of­fi­ciels sou­mis par la firme, le taux de va­cance re­pré­sente 30 % de la su­per­fi­cie to­tale louable du centre. Ce chiffre tient en compte les grandes sur­faces, les lo­caux, les points de ser­vices et les kiosques cen­traux.

Le di­rec­teur ré­gio­nal com­mer­cial Ber­nard Boivin jus­ti­fie en ces termes ce taux d’in­oc­cu­pa­tion : « La construc­tion du Mé­ga centre de Vau­dreuil-Do­rion, entre autres, a créé une grande pres­sion sur les pro­prié­taires de centres com­mer­ciaux et les dé­taillants de toute la ré­gion. » La com­pé­ti­tion fé­roce d’un mar­ché en pleine ex­pan­sion au­ra donc eu rai­son d’une par­tie de l’offre du centre com­mer­cial.

La si­tua­tion du Fau­bourg de l’Île se­rait tou­te­fois par­ti­cu­lière. En ef­fet, se­lon le di­rec­teur, d’autres élé­ments sont ve­nus per­tur­ber les ac­ti­vi­tés du centre com­mer­cial, sans lien avec sa san­té éco­no­mique. « Cer­taines des ré­centes fer­me­tures, comme celle du Zellers, du Lin­dor, du Block­bus­ter et du Claire de Lune, sont dues à des faillites de chaîne de dé­tail en 2013 et n’ont au­cun lien avec la si­tua­tion du centre », pré­cise-t-il.

Wal-Mart : une lo­co­mo­tive?

Avant l’ou­ver­ture du Wal-Mart, les membres de l’équipe de ges­tion et les consom­ma­teurs avaient foi en l’ave­nir.

PHOTO CH­RIS­TO­PHER C. JACQUES

Le sort du Fau­bourg de l’Île in­quiète les gens de la ré­gion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.