Ma­non Cyr ren­contre le pu­blic

L'Etoile - - ACTUALITÉ - MA­RIE-MAXIME COU­SI­NEAU

À la suite de la pa­ru­tion, en oc­tobre der­nier, du livre qu’elle a co­écrit,

l’in­fir­mière cli­ni­cienne Ma­non Cyr était de pas­sage à la bi­blio­thèque de SaintLa­zare pour s’en­tre­te­nir avec son pu­blic et pré­sen­ter son ou­vrage.

Ori­gi­naire de Vau­dreuil-sur-le-Lac, Ma­non Cyr ha­bite Saint-La­zare de­puis plus de 10 ans. Ayant vé­cu el­le­même cette ex­pé­rience qui re­pré­sente une simple dé­cep­tion pour cer­taines femmes ou en­core un vé­ri­table deuil pour d’autres, Ma­non Cyr, con­trai­re­ment à ses col­lègues, sa­vait s’adres­ser à des femmes ve­nant de su­bir une fausse couche.

En 2000, cette in­fir­mière cli­ni­cienne qui oeuvre au Centre de san­té et de ser­vices so­ciaux de Vau­dreuil-Sou­langes a mis sur pied, avec une équipe d’in­fir­mières, un pro­gramme de deuil périnatal. Ce pro­gramme, qui contri­bue à bri­ser l’iso­le­ment des couples ayant per­du un en­fant en leur of­frant un ac­com­pa­gne­ment conti­nu, a rem­por­té plu­sieurs prix. En ef­fet, en 2007, le mi­nis­tère de la San­té et des Ser­vices so­ciaux lui a dé­cer­né un prix d’ex­cel­lence pour la per­son­na­li­sa­tion des soins et des ser­vices of­ferts. En 2011, le pro­gramme a été re­con­nu comme pratique exem­plaire par Agré­ment Ca­na­da. En 2012, il a ra­flé le prix ré­gio­nal de la Mon­té­ré­gie.

Ma­non Cyr a co­écrit son livre avec Isa­belle Clé­ment, re­cher­chiste et jour­na­liste ré­si­dente de la mé­tro­pole mont­réa­laise. « En 2012, Isa­belle avait pro­duit un do­cu­men­taire sur la fausse couche et elle avait été ap­pro­chée pour écrire un livre à par­tir de son do­cu­men­taire. Elle m’a donc contac­té pour que nous le pro­dui­sions en­semble », in­dique l’au­teure.

Fausse couche – vrai deuil s’adresse aux couples ayant vé­cu la perte de leur bébé entre la 15e et la 20e semaine de gros­sesse et à leur en­tou­rage, qui pour­ra ain­si mieux com­prendre leur peine et les ai­der à tra­ver­ser cette épreuve. Le livre s’adresse éga­le­ment aux in­ter­ve­nants dans le do­maine de la san­té, leur pro­po­sant des pistes pour an­non­cer cette triste nou­velle aux fa­milles.

« Sou­vent, les couples vivent cette épreuve seuls. Ils ne sont pas re­çus en salle d’ac­cou­che­ment et ne re­çoivent au­cun sou­tien », dé­plore l’in­fir­mière cli­ni­cienne.

Vivre son deuil page après page

Le livre ex­plique la fausse couche et pré­sente des té­moi­gnages des au­teures. Il traite éga­le­ment des fac­teurs de risque et de la peine res­sen­tie, sou­vent ba­na­li­sée par l’en­tou­rage du couple. Il étu­die en outre les réac­tions du con­joint, les pistes de so­lu­tion pour une prise en charge plus hu­maine et l’an­xié­té des femmes qui es­saient de re­tom­ber en­ceinte.

« Il ne faut pas se gê­ner d’al­ler cher­cher de l’aide. C’est nor­mal que les couples aient de la peine, mais les ser­vices sont là pour eux et pour les ai­der. Sou­vent, les couples pensent qu’ils sont les seuls à vivre cette épreuve; pour­tant, c’est une gros­sesse sur cinq qui ré­sulte en une fausse couche », conclut l’au­teure. Fausse couche – vrai deuil est dis­po­nible en li­brai­rie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.