Tra­vail au froid : consignes de la CSST

Soyez vi­gi­lants et pro­té­gez-vous!

L'Etoile - - IMMO INFO - (R.C.)

Alors que les tem­pé­ra­tures sont par­ti­cu­liè­re­ment basses ces jours-ci, la CSST rap­pelle que le tra­vail à l’ex­té­rieur par temps froid n’est pas sans dan­ger pour la san­té et la sé­cu­ri­té.

Il peut en­traî­ner des ge­lures et, dans des cas plus graves, l’hy­po­ther­mie et des lé­sions phy­siques per­ma­nentes. Rap­pe­lons que, de 2008 à 2012, au Qué­bec, 53 tra­vailleurs ont su­bi un ac­ci­dent du tra­vail cau­sé par le froid.

Tra­vailleurs et em­ployeurs, savez-vous re­con­naître les signes d’une ge­lure ou d’hy­po­ther­mie avant qu’il ne soit trop tard? Voi­ci les moyens de pré­ven­tion ain­si que les me­sures d’ur­gence à prendre en cas d’in­ci­dent lié au froid.

D’abord, se pro­té­ger

Lorsque le corps est ex­po­sé au froid, les pertes de cha­leur risquent d’ex­cé­der les gains, et la tem­pé­ra­ture cor­po­relle peut alors bais­ser anor­ma­le­ment. C’est ce qu’on ap­pelle une contrainte ther­mique par le froid. L’ex­po­si­tion au froid peut af­fec­ter les ex­tré­mi­tés du corps (doigts, or­teils, nez, joues, oreilles), ou en­core en­traî­ner l’hy­po­ther­mie.

Se­lon le contexte de tra­vail, vous pou­vez prendre dif­fé­rentes me­sures pré­ven­tives pour évi­ter la contrainte ther­mique par le froid : • Chauf­fez les postes de tra­vail; • Uti­li­sez des abris chauf­fés; • Re­cou­vrez les poi­gnées et les barres

mé­tal­liques d’un iso­lant ther­mique; • Por­tez des vê­te­ments adap­tés à la tem­pé­ra­ture et aux tâches à exé­cu­ter; par exemple, por­tez plu­sieurs épais­seurs et cou­vrez bien votre tête; • Al­ter­nez les pé­riodes de tra­vail et de

ré­chauf­fe­ment; • Réor­ga­ni­sez le tra­vail pour ac­com­plir les tâches à l’ex­té­rieur du­rant les pé­riodes les plus chaudes de la jour­née; • Exer­cez une sur­veillance ac­crue pour re­con­naître les signes ou les symp­tômes d’une at­teinte à la san­té ou à la sé­cu­ri­té.

Que faire en cas d’ur­gence?

Un de vos col­lègues ou de vos em­ployés souffre de contrainte ther­mique par le froid?

Voi­ci les pre­miers se­cours à pro­di­guer en fonc­tion des symp­tômes.

Les ge­lures

Les ge­lures se ca­rac­té­risent par une sen­sa­tion de pi­co­te­ment et d’en­gour­dis­se­ment pro­gres­sif. Par la suite, la perte gra­duelle de la sen­si­bi­li­té peut pro­gres­ser vers une in­sen­si­bi­li­té to­tale. La peau de­vient alors blanche, gla­cée et ci­reuse.

S’il s’agit de ge­lures su­per­fi­cielles, ré­chauf­fez lo­ca­le­ment et len­te­ment les par­ties at­teintes à l’aide de com­presses d’eau tiède. Ne fric­tion­nez pas les par­ties ge­lées. Le ré­chauf­fe­ment par des exer­cices n’est pas non plus re­com­man­dé. S’il n’y a pas de re­tour de sen­si­bi­li­té ou de cir­cu­la­tion, ayez re­cours à une aide mé­di­cale.

Le pied d’im­mer­sion

Le pied d’im­mer­sion est une lé­sion aux or­teils et à la peau du pied qui cause une dou­leur in­tense avec en­flure et dé­co­lo­ra­tion de la peau. Dans ces cas, ré­chauf­fez et sé­chez le pied. Évi­tez toute autre ex­po­si­tion au froid et ayez re­cours à une aide mé­di­cale.

L’hy­po­ther­mie

Une vic­time d’hy­po­ther­mie gre­lotte de fa­çon très mar­quée, a les ex­tré­mi­tés froides et des en­gour­dis­se­ments pou­vant pro­vo­quer des mal­adresses. Une baisse de vi­gi­lance et un manque de concen­tra­tion, voire un com­por­te­ment in­ha­bi­tuel ou bi­zarre, sont d’autres signes avant-cou­reurs. At­ten­tion : lorsque l’hy­po­ther­mie de­vient plus grave, le gre­lot­te­ment peut ces­ser.

Si un tra­vailleur est vic­time d’hy­po­ther­mie, li­mi­tez sa dé­pense éner­gé­tique au mi­ni­mum tout en le gar­dant éveillé. Pro­cu­rez-lui des vê­te­ments secs et en­ve­lop­pez-le dans des cou­ver­tures. Ne ré­chauf­fez pas ses ex­tré­mi­tés et le reste du corps en même temps. Dans les cas les plus sé­rieux, pla­cez la vic­time dans un sac de cou­chage avec une autre per­sonne pour fa­vo­ri­ser l’échange de cha­leur. Don­nez-lui des bois­sons tièdes, su­crées, non al­coo­li­sées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.