Le Hap­pe­ning sur­passe les at­tentes

FMSPVS

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

La FMSPVS a pla­cé la barre très haut pour son pro­chain Hap­pe­ning. La neu­vième édi­tion de cette somp­tueuse ré­cep­tion a été cou­ron­née de suc­cès, ob­te­nant un nombre re­cord de billets ven­dus.

« 242 022 $… C’est un très gros mon­tant. Les gens sont si gé­né­reux, j’en ai des fris­sons! » a lan­cé Syl­vie Cre­vier, co­pré­si­dente de la Fon­da­tion de la Mai­son de soins pal­lia­tifs de Vau­dreuil-Sou­langes (FMSPVS), à la fin de cette su­blime soi­rée.

Une soi­rée telle que le Hap­pe­ning, la plus im­por­tante col­lecte de fonds an­nuelle de l’or­ga­nisme, re­pré­sente beau­coup pour la FMSPVS. En ef­fet, cette der­nière compte sur l’aide des gé­né­reux do­na­teurs vau­dreuilsou­lan­geois puis­qu’uni­que­ment 40 % de ses ac­ti­vi­tés sont fi­nan­cées par le gou­ver­ne­ment. Le reste, soit près de 1 100 000 $, doit être re­cueilli un dol­lar à la fois.

C’est pour­quoi chaque don, peu im­porte sa va­leur, est im­por­tant pour la FMSPVS et touche ses ad­mi­nis­tra­teurs droit au coeur. Re­grou­pant des pro­fes­sion­nels du mi­lieu de la san­té et de la ges­tion, mais sur­tout ras­sem­blant plus de 240 bé­né­voles, la fon­da­tion ral­lie des per­sonnes qui ont en com­mun une qua­li­té : une gé­né­ro­si­té sans égale. Chaque bé­né­vole ou pro­fes­sion­nel oeu­vrant pour cette cause s’in­ves­tit im­men­sé­ment. Nul ne sau­rait res­ter de marbre de­vant tant d’hu­ma­ni­té.

En ef­fet, ven­dre­di, c’est avec beau­coup d’émo­tion que les convives du Châ­teau Vau­dreuil ont dé­cou­vert la somme amas­sée au cours de la soi­rée. Ex­ci­tés, émus ou en­core la gorge nouée, ils ont écou­té l’al­lo­cu­tion poi­gnante de Syl­vie Cre­vier qui a sui­vi le dé­voi­le­ment du chèque.

« En­semble, nous vi­vons des mo­ments très in­tenses, mais en­semble nous per­met­tons qu’un rêve de­vienne réa­li­té : que les ma­lades en phase ter­mi­nale aient une fin de vie digne », a-t-elle dé­cla­ré la voix em­preinte d’émo­tion.

Si l’éta­blis­se­ment de san­té a of­fert et

Une­soi­rée re­mar­quable

conti­nue d’of­frir gra­tui­te­ment ses ser­vices et ses soins à plus de 450 fa­milles de­puis sa fon­da­tion en 2005, c’est grâce à l’entraide de toute une com­mu­nau­té. Nom­breux sont les or­ga­nismes, les as­so­cia­tions, les en­tre­prises et les par­ti­cu­liers qui or­ga­nisent des col­lectes de fonds au pro­fit de la FMSPVS. Les villes et les mu­ni­ci­pa­li­tés ap­portent aus­si leur contri­bu­tion. En ef­fet, la Ville de Vau­dreuilDo­rion s’est en­ga­gée à ver­ser à la fon­da­tion 25 000 $ par an­née pour les trois pro­chaines an­nées. Pour sa part, la Ville de Saint-La­zare a fait le très gé­né­reux don de 40 000 $ à l’au­tomne 2013.

« Nous avons la chance d’avoir une com­mu­nau­té qui s’entraide. Ce soir, nous vi­vons une ex­pé­rience mé­mo­rable qui contri­bue au dy­na­misme et au rayon­ne­ment de notre ré­gion et de ses ci­toyens », a sou­li­gné Syl­vie Cre­vier.

De plus en plus de fa­milles vau­dreuil­sou­lan­geoises voient un de leurs membres hé­ber­gé dans cet éta­blis­se­ment de san­té. Aus­si, la FMSPVS touche un nombre gran­dis­sant de ci­toyens an­née après an­née. Ce­la peut ex­pli­quer le suc­cès crois­sant du Hap­pe­ning.

« Il s’agit d’une an­née re­cord quant au nombre de billets ven­dus. Ce sont 428 con- vives qui ont pris part au sou­per ce soir. Dès dé­cembre der­nier, en l’es­pace de deux se­maines, les billets étaient tous écou­lés », a in­di­qué Vincent Bas­tien, pro­duc­teur de la soi­rée.

Le Hap­pe­ning gagne éga­le­ment en po­pu­la­ri­té grâce à sa ré­pu­ta­tion qui le pré­cède. Le luxueux Châ­teau Vau­dreuil se fait l’hôte de­puis neuf ans de cette soi­rée re­con­nue pour son élé­gance, son faste et ses ré­jouis­sances.

Cette cé­ré­mo­nie aux al­lures de bal a dé­bu­té par un cock­tail et une dé­gus­ta­tion gas­tro­no­mique. L’équipe ap­pli­quée de Be­ni­to Mi­glio­ra­ti, pré­sident du Châ­teau Vau­dreuil, a cir­cu­lé par­mi les in­vi­tés, dis­tri­buant coupes de vin et hors-d’oeuvre par­mi les­quels on comp­tait cô­te­lettes d’agneau, ca­na­pés de sau­mon, ter­rines et pros­ciut­to. Les in­vi­tés ar­bo­raient leurs plus beaux ha­bits; un ser­vice de beau­té était même of­fert aux dames.

La ré­cep­tion mon­daine ras­sem­blait d’ailleurs plu­sieurs per­son­na­li­tés de la ré­gion, no­tam­ment les dé­pu­tés de Vau­dreuil et de Sou­langes, Yvon Mar­coux et Lu­cie Char­le­bois, le re­pré­sen­tant de la Caisse Des­jar­dins de Vau­dreuil-Sou­langes De­nis La­pointe, le pré­fet et le pré­fet sup­pléant de la MRC, Ma­rie-Claude Ni­cholls et Jean La­londe, les maires de Co­teau-du-Lac, L’Île-Per­rot, Pin­court, Saint-La­zare et Sain­teMarthe et plu­sieurs conseillers mu­ni­ci­paux. Le sé­na­teur Jacques De­mers et l’an­cien joueur des Ca­na­diens Yvon Lam­bert étaient aus­si de la par­tie.

La cé­ré­mo­nie s’est dé­rou­lée sous la pré­si­dence d’hon­neur de Mi­chel Poi­rier, pro­prié­taire des su­per­mar­chés IGA d’Hud­son et de Saint-La­zare et de l’Au­berge Willow Inn. L’homme d’af­faires étant gran­de­ment en­ga­gé dans la ré­gion, le pu­blic lui a ré­ser­vé une longue ova­tion. Il a d’ailleurs te­nu à re­mer­cier les convives de leur pré­sence : « Ce sont sou­vent les mêmes per­sonnes qui sont sol­li­ci­tées pour l’évé­ne­ment. Par les temps qui courent, on sait que les bud­gets sont plus ser­rés, mais elles ré­pondent tou­jours à l’ap­pel. »

Par ailleurs, alors que la soi­rée se dé­rou­lait sur le thème de la danse l’an der­nier, le Hap­pe­ning 2014 a plu­tôt pris la forme d’un sou­per-spec­tacle dont l’ar­tiste in­vi­té n’était nul autre qu’André-Phi­lippe Ga­gnon. Ce der­nier a su ra­vir jeunes et moins jeunes avec des clas­siques mu­si­caux qu’il s’est plu à in­ter­pré­ter.

« En tant qu’ar­tiste, je me fais sou­vent ap­pro­cher pour ap­puyer des causes, mais on ne peut pas em­bras­ser toutes les causes. Ce­pen­dant, quand j’ai ren­con­tré l’équipe de la Mai­son de soins pal­lia­tifs de Vau­dreuilSou­langes et que j’ai vu son dé­voue­ment, son sé­rieux et son ex­cel­lente ges­tion, j’ai vou­lu con­tri­buer à sa fon­da­tion », a-t-il af­fir­mé.

À la suite du spec­tacle, les convives étaient in­vi­tés à faire un don de 1000 $, se voyant par la même oc­ca­sion dé­cer­ner le titre d’am­bas­sa­deur de la FMSPVS. Au to­tal, ce sont un peu plus de 30 en­tre­pre­neurs, em­ployés et par­ti­cu­liers qui ont re­çu ce titre. Grâce à un en­can si­len­cieux pré­sen­tant bi­joux, for­faits, oeuvres d’art et plus en­core et à un en­can crié pour une loge au centre Bell et pour deux sou­pers sous les étoiles of­ferts par le Châ­teau Vau­dreuil, le Hap­pe­ning 2014 a per­mis d’amas­ser la fa­ra­mi­neuse somme de 242 022 $.

« Nous pren­drons quelques jours pour sa­vou­rer ce suc­cès im­pres­sion­nant, mais, dès le dé­but de la semaine, nous com­men­ce­rons dé­jà à voir aux pré­pa­ra­tifs du 10e an­ni­ver­saire du Hap­pe­ning et de la Fon­da­tion en 2015 », a in­di­qué Syl­vie Cre­vier.

Do­nald Quane, un homme très en­ga­gé dans la ré­gion, re­pren­dra le flam­beau de Mi­chel Poi­rier et pré­si­de­ra la pro­chaine édi­tion.

PHOTO DA­NIEL CUILLERIER

Le di­rec­teur gé­né­ral de la FMSPVS, Ri­chard Main­ville, a cha­leu­reu­se­ment

re­mer­cié les convives de leur pré­sence, qui contri­bue, an­née après

an­née, au suc­cès du Hap­pe­ning.

PHOTO MA­RIE-MAXIME COU­SI­NEAU

L’ar­tiste André-Phi­lippe Ga­gnon a su ra­vir son pu­blic en in­ter­pré­tant de nom­breux suc­cès in­dé­mo­dables.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.